👉 Rejoignez l'Espace Pro, une plateforme unique pour les professionnels du marketing du monde du commerce. Plus d'infos

Voici 10 métiers pour préparer le commerce de demain

Le commerce évolue vite. Les métiers qui le composent aussi. Pour répondre aux nouveaux enjeux du secteur et s’adapter aux nouveaux modes de consommation, les magasins doivent se préparer.

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Le commerce est un vivier d’emplois important et reste un secteur où les perspectives demeurent nombreuses. Souvent qualifié d’ascenseur social, le secteur permet à de nombreux professionnels d’embrasser de belles carrières, passant de vendeur à la direction d’un magasin pour certaines, à des fonctions supports (achats, logistique, marketing) pour d’autres. Le dénominateur commun à ces carrières reste la motivation et la passion du métier.

Pour préparer la grande distribution transformation actuelle du secteur, les métiers doivent aussi évoluer. De nouveaux débouchés sont possibles laissant apparaître de nouveaux métiers.

On fait le point sur les métiers de demain en grande distribution et sur les métiers qui n’existent pas encore.

Les métiers qui existent déjà, mais qui doivent encore se développer

Responsable e-commerce

Le métier n’est pas nouveau, mais il va encore se professionnaliser. Avec le développement des courses en lignes, le métier a de beaux jours devant lui. Le responsable e-commerce doit aujourd’hui superviser le bon déroulement des commandes et d’assurer que les commandes soient livrées en temps et en heure aux créneaux souhaités par les clients. Le défi est de taille d’autant que la demande ne cesse d’augmenter et que les exigences sont toujours plus fortes.

À l’avenir, le métier va encore évoluer en digitalisant davantage la relation. Ainsi, le responsable e-commerce assurera une partie de la relation client digitale entre le vendeur et le client par des solutions en lignes (type messagerie). Son rôle consistera également à assurer la stratégie de visibilité et la promotion du point de vente digitale par le biais de canaux digitaux.

Community manager

C’est un métier qui s’est fait une place dans les magasins. Le community manager, est celui qui se charge d’assurer la visibilité digitale du point de vente sur le web. Métier souvent adossé aux réseaux sociaux (Facebook, Instagram, TikTok, Linkedin pour les principaux), son rôle consiste à créer des communautés pour faire rayonner le magasin sur la toile.

Le métier est très complet :

  • il crée du contenu, photo, vidéo, live
  • assure une veille sur les tendances digitales
  • répond aux commentaires, messages, avis clients postés sur les réseaux sociaux

En magasin, ce rôle est parfois dilué dans un métier encore plus complet de responsable communication. Là, son rôle s’élargit à d’autres fonctions comme la communication point de vente, la décoration (c’est souvent comme cela que les magasins l’appelle), la gestion de campagnes marketing, les relations presse ou encore la communication interne. Le métier a tendance à se densifier depuis l’accélération de la digitalisation de la communication et la préparation de la fin du prospectus papier.

La Newsletter dédiée au Marketing et à la Communication Locale
Chaque mardi à 11h : le rendez-vous des professionnels du marketing en grande distribution. Astuces, conseils et veille pour accompagner les magasins dans leur stratégie de Drive-to-Store.

Responsable qualité

C’est un métier qu’on voit de plus en plus en magasin. Le responsable qualité coordonne l’ensemble des actions visant à garantir la qualité des produits vendus en magasin. C’est lui qui veille au respect des réglementations et des procédures en vigueur.

Responsable RSE

La RSE n’est pas nouvelle en grande distribution, mais elle prend de l’ampleur dans un monde où les actions responsables et environnementales deviennent des critères de fréquentation d’une enseigne ou d’achat d’une marque. Le métier de responsable RSE est celui qui animera la démarche RSE au sein d’un supermarché ou hypermarché. Son rôle sera très large : suivre la politique environnementale du magasin, sensibiliser les consommateurs, mettre en place des actions durables et responsables en magasin, etc.

Responsable de la communication interne et du bien-être au travail

La communication interne ne cesse de se transformer. Plus digitale, plus directe, la communication interne doit permettre d’une part de faire circuler les informations importantes liées à l’activité de l’entreprise, et d’autre part d’assurer le bien-être des salariés. La tâche devient indispensable afin de fidéliser davantage les collaborateurs et limiter le turn-over dans un secteur qui a beaucoup souffert ces dernières années.

Responsable de la livraison à domicile

C’est un métier proche du responsable e-commerce, à la seule différence c’est que celui-ci se contente de suivre uniquement les livraisons à domicile. Ces dernières vont largement se développer dans les années qui viennent au point de voir la fréquentation en point de vente diminuer. Avec le développement du Quick Commerce, c’est très probablement le sens de l’Histoire : un monde où on se fera livrer à domicile nos commandes alimentaires.

Le métier de responsable de la livraison à domicile devra assurer le suivi logistique des commandes à livrer et d’organiser les tournées.

Les métiers qui n’existent pas encore dans le commerce

Conseiller de vente omnicanal

Le métier d’hôte/hôtesse de caisse disparaît progressivement. Avec le développement des caisses automatiques et des nouveaux moyens de paiement, le métier écoule probablement ces dernières heures. Cela oblige donc les magasins à repenser ce métier encore et toujours indispensable pour une population habituée à cette relation magasin/client.

Le futur du métier d’hôte/hôtesse de caisse réside probablement dans l’accompagnement des clients tout au long de leur parcours d’achat, aussi bien en magasin qu’en ligne. Cela se matérialise d’une part par le déploiement de personnel au sein du magasin afin de renseigner les clients, et d’autre part par le suivi de la relation client à travers les outils de communication digitale.

Marketing Local Manager / Responsable de la promotion digitale

C’est probablement l’évolution du métier de community manager en grande distribution. Le marketing local devra donner une dimension business à la fonction communication. Il ne s’agira plus de développer la visibilité et la notoriété du point de vente, mais d’assurer aussi le retour sur investissements des actions digitales mises en place.

La fonction sera d’autant plus importante que le Marketing Local Manager devra piloter l’ensemble de la promotion commerciale suite à la fin de la diffusion des catalogues papier : promotion de l’application, envoi de mail promotionnel, marketing automation, entre autres, seront des leviers pour assurer une communication personnalisée.

Responsable du live shopping

C’est un métier encore peu pratiqué, mais qui pourrait se développer. Le responsable live-shopping est celui qui se chargera d’animer l’offre commerciale d’un point de vente par le biais des outils digitaux. Si aujourd’hui les outils et les réseaux sociaux ne permettent pas encore d’acheter directement en ligne en consultant un live-shopping, il faut s’attendre à ce que cela se développe. Facebook, Instagram et TikTok devraient suivre ce chemin dans les prochaines années et donc permettre aux points de vente de vendre directement en ligne.

Chef de projet de la transformation

Encore une fois, le métier est très vaste. Dans un monde où tout s’accélère, il faudra un responsable capable de coordonner l’ensemble des actions. Le chef de projet dédié à la transformation sera le garant du changement dans les magasins et traitera des nombreux sujets en cours en grande distribution : robotique, intelligence artificielle, digitalisation des relations avec les producteurs locaux, mise en place de nouveaux outils, etc.

Métier

Jonathan Le Borgne Twitter

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.