👉 Rejoignez l'Espace Pro, une plateforme unique pour les professionnels du marketing du monde du commerce. Plus d'infos

« Il faut faire la part des choses » : comment tiennent ces couples 100% grande distribution

L’amour au supermarché. En couple au travail comme à la vie, ils conjuguent une vie 100% grande distribution

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Ils ne se sont pas rencontrés sur les bancs de l’école. Ni sur une application de rencontre. Mais plutôt sur le carrelage, au détour d’un regard dans les rayons.

Eux, ce sont les couples 100% supermarchés. Des hommes et des femmes qui se sont rencontrés sur le lieu de travail et qui aujourd’hui conjuguent un quotidien à deux dans la même entreprise. Rencontres.

Coup de foudre aux supermarchés

Certains prônent le « no zob in job », quand d’autres adorent croiser le regarde de leur dulcinée au travail. Pour de nombreux professionnels en grande distribution, rencontrer son mari, sa conjonte, son amant, sa maitresse, n’est pas impossible, loin de là : « j'ai rencontré mon amoureux à E.Leclerc. Le jour où nos regards se sont croisés, je savais que c’était lui. Et réciproquement », raconte cette employée.

Même histoire avec cette salariée, toujours dans un magasin E.Leclerc : « j'ai rencontré mon conjoint chez Leclerc il y a 28 ans. Je travaille en épicerie et lui est à la réception ».

Pour ces couples rencontrés sur leur lieu de travail, tout se passe au beau fixe : «. Tout se passe bien. On se croise de temps en temps dans le magasin. Le boulot reste au boulot. À la maison, on ne parle pas du boulot. Le seul inconvénient c'est sur les horaires, mais bon on fait avec. On a nos vacances ensemble ». Si tout a l’air rose sur le papier, fréquenter son amour au travail peut aussi avoir quelques inconvénients.

« Une question d'équilibre » : quels avantages de travailler avec son conjoint ?

« J’ai lu une fois que travailler avec son conjoint augmente de 30 à 35% la rentabilité d’une personne », sourit cet employé qui a été en couple avec une collègue pendant quelques années, « pour moi c’était un plus, on vivait la même expérience, il était plus facile de se comprendre, de parler de ses difficultés ».

Comme lui, beaucoup voient des avantages à fréquenter leur conjoint rencontré dans l’entreprise : « nous sommes à la mise en rayon tous les deux, on a quasi les mêmes horaires. L’avantage c’est qu’on peut passer le reste de notre journée ensemble », explique cette employée. « Mon mari est à la boucherie et moi en épicerie. L’avantage c’est l’organisation générale de la famille, c’est plus facile pour tous les deux. Même pour les congés c’est top, on peut les prendre ensemble sans problème, et ce depuis des années ».

Pour être sûrs que l’histoire d’amour fonctionne dans la durée, beaucoup remarquent l’importance de séparer les deux vies : « le boulot reste le boulot. Quand on rentre à la maison, le travail reste à la porte, c’est indispensable sinon on perd tout équilibre », insiste une des interrogées.

Autre avantage souvent cité, le covoiturage : « nous travaillons dans deux rayons différents, mais on a réussi à obtenir des horaires similaires, du coup on convoiture quasi tout le temps, c’est un gros plus », explique cette employée.

« Plus jamais ! » : le couple au travail, aussi une grande source de tension

Bien sûr, l’amour au travail apporte aussi son lot de mauvaises surprises : « c’est parfois difficile de faire la part des choses. Si les conversations de boulot rentrent à la maison, ça peut vite péter », ne s’étonne pas cet employé. « La maison est ma soupape de décompression par rapport au boulot, alors si c’est pour manger et parler des promos très peu pour moi, ça devient vite ingérable », commente un interrogé.

Ce type de constat, beaucoup le partage : « elle était poissonnière, moi à la mise en rayon. Elle racontait beaucoup de choses et notre vie privée a fini par être étalée dans les discussions avec ces collègues. Ça a été une très mauvaise idée », explique-t-il.

Même histoire avec cette employée pour qui l’expérience a été très mal vécue : « j’ai vécu un enfer pour ma part. Mon ex était ultra jaloux. Il fallait que j’évite les commerciaux sinon je me prenais une soufflante, franchement plus jamais », regrette-t-elle.

À la liste des inconvénients, « c’est souvent compliqué de supporter la personne h24. La charge mentale est doublée, ça devient vite compliqué surtout si on bosse dans un petit magasin où tout se sait », raconte cet employé.

« Je confirme : plus jamais ! », regrette un autre interrogé, « j'en ai fait l'expérience et non, plus jamais. L'avantage oui, c'est qu'on était souvent ensemble pour les pauses et on avait les mêmes horaires. Mais là où ça se complique, c'est quand il y a rupture et c’est le foutoir. No zob in job », se promet-il.

Et vous, pour ou contre l'amour au travail ?

Métier

Jonathan Le Borgne Twitter

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.