👉 Rejoignez l'Espace Pro, une plateforme unique pour les professionnels du marketing du monde du commerce. Plus d'infos

« Moi j'ai juste changé d'enseigne » : reconversion, nouveau métier, ils ont démissionné de leur job en magasin

Ils ont démissionné de leur métier en grande distribution. Que sont-ils devenus ?

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Parce qu'ils veulent changer d'air, donner un nouvel élan à leur carrière ou simplement pour évoluer vers d'autres métiers, de nombreux professionnels des magasins décident de quitter leur emploi.

En France, ils seraient environ 520 000 à avoir démissionné tous secteurs confondus. Impossible encore de savoir combien cela représente dans les métiers du commerce.

Nous avons demandé à ceux qui avaient démissionné dans les deux dernières années ce qu'ils étaient devenus.

Ce que vous devez savoir si vous souhaitez démissionner de votre travail en grande distribution
La démission est un mode de rupture du contrat de travail exclusivement ouvertau salarié. Cet acte ne saurait être valide sans respecter certaines conditionsde fond.Vous envisagez de démissionner de votre emploi actuel, mais ne savez pas commentvous y prendre et quels sont vos droits ? Nous vous

La grande distribution, un tremplin vers de nombreux métiers

C'est sans doute la grande force des métiers de la grande distribution. Quand on a connu l'envers du décor d'un hypermarché, les passerelles vers des métiers supports sont nombreuses. « J’ai appris énormément de choses en tant que manager de rayon, que ce soit personnellement ou professionnellement. La grande distribution a fait de moi ce que je suis aujourd'hui, c'est une grande fierté d'avoir fait ce job», décrit ici cet ancien manager qui a travaillé 17 ans en magasin. Il s'est depuis reconverti comme responsable de production chez un grossiste.

Même constat pour cet ancien manager. Travaillant aujourd'hui comme « responsable logistique », il reconnaît la force d'une expérience en magasin, car « formatrice dans de nombreux domaines sur la plan humain, social, technique, etc ».

Comme ces deux exemples cités, beaucoup d'entre eux sont restés proches du secteur. Pour les citer, voici les métiers que certains ont choisis : « commercial chez un grossiste », « commercial chez un industriel agroalimentaire », « chargée de développement dans une exploitation maraichère ». Ils expliquent avoir toujours le goût des métiers du commerce, mais ils ont répondu pour certains à « des opportunités ».

Beaucoup d'entre eux ont également opté pour des reconversions sur des métiers de métiers de l'alimentaire : « je suis en formation pour devenir boucher », nous explique l'un d'eux quand un confrère répond « avoir choisi de devenir pâtissière ».

Enfin, il y a aussi ceux qui profitent des nombreuses places libérées pour faire évoluer leur carrière : « j'ai quitté ma place de niveau 4 chez Auchan, pour manager de rayon chez Intermarché », explique ici cette jeune manager. Expérience similaire pour ce manager qui « bouge d'un Intermarché pour un Super U, j'ai juste changé d'enseigne » tout en expliquant que « notre chance c'est qu'on peut faire jouer la concurrence et mieux négocier notre salaire si on veut évoluer. Il y a des places à prendre », termine-t-il.

« D'un côté, c'est difficile de se séparer de certains éléments, car c'est difficile de les remplacer, mais c'est aussi une aubaine pour ceux qui veulent évoluer dans l'entreprise. Des adjoints sont ainsi passés managers », reconnaît ce directeur de magasin.

Ceux qui changent complètement de secteur ou qui profitent pour réfléchir

Il y a aussi qui veulent couper les ponts avec le commerce. Et ils sont nombreux également. Parmi les secteurs choisis, certains se sont dirigés vers le monde des assurances, de l'immobilier, de la santé (aide-soignante, ambulancier par exemple), la petite enfance, dans l'animation ou encore de la sécurité. Certains expliquent s'être aidé de leur diplôme et du nombre d'offres sur le marché : « j'ai un BTS assistant de TPE/PME, un diplôme assez généraliste », explique cette ex-responsable caisse, « j'ai eu connaissance d'une offre dans une entreprise plus proche de chez moi, je n'ai pas hésité ».

Fait étonnant également, nombreux nous ont expliqué avoir démissionné afin de « prendre le temps de réfléchir ». « J'ai passé 18 ans chez une enseigne indépendante. Je fais actuellement un bilan de compétences en cour, mais je ne sais pas vraiment pas dans quoi me reconvertir. Je verrai bien », raconte l'un d'eux.

Idem pour cet ex-manager : « je termine mon bilan de compétences pour redéfinir un projet professionnel qui correspond à mon évolution personnelle. J'étais à un moment de ma vie où je voulais plus de sens pour moi tout en valorisant mes expériences en grande distribution ».

Congé, repos, temps de travail, salaire : ce que vous devez savoir sur le droit du travail en grande distribution
Négociée entre employeurs et représentants des salariés, la conventioncollective régit, en complément du droit du travail les règles applicables dansun secteur d’activité. À ce titre, la Convention collective du commerce dedétail et de gros à prédominance alimentaire s’applique dans le domaine de…

Les raisons qui poussent à démissioner

Si elles sont difficiles à chiffrer, ces démissions sont le signe aussi d'un secteur en tension qui a besoin de retrouver une certaine sérénité. La crise est passée par là et a provoqué un certain ras-le-bol.

Parmi les raisons de ces démissions, beaucoup avancent le besoin « de retrouver un confort de vie » : « quand on une vie de famille, se réveiller à 5h du matin c'était devenu difficile », explique ici cette employée qui regrettait « de voir moins sa fille  ».

D'autres expliquent vouloir retrouver un travail « avec moins de pression » , « moins de stress » et « quitter le rapport avec les clients ».

⚡ 200 idées de publications pour dynamiser vos réseaux sociaux

Supermarchés, hypermarchés, centres commerciaux ? Vous ne savez pas quoi communiquer sur vos réseaux sociaux ? Dans ce guide, trouvez l'inspiration et dynamisez votre communication locale sur Facebook et Instagram.

Découvrir

Métier

Jonathan Le Borgne Twitter

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.