Les (vrais) salaires des salariés de la grande distribution alimentaire

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Les grilles de salaires au sein de la grande distribution sont assez peu transparentes dans ce secteur d’activité. Le salaire mensuel net et les primes obtenues dépendent souvent de plusieurs critères dont l’ancienneté, l’enseigne, l’âge.

À cette occasion, nous avons décidé de récolter les réponses des salariés du secteur à travers un questionnaire administré sur le site Je bosse en grande distribution et diffusé sur les réseaux sociaux. Fort de cette communauté engagée, qui constitue la première communauté francophone des salariés du secteur de la grande distribution, nous avons réuni près de 5000 réponses, toutes enseignes et toutes responsabilités confondues. C’est donc le moment de comparer votre salaire actuel à ceux de vos confrères !

Aujourd’hui, nous présentons une compilation des résultats obtenus. Sans tirer de conclusion, nous souhaitons mettre en lumière et condenser l’ensemble de ces résultats sous forme de tableau. Cette enquête se veut la plus proche de la réalité.

Les critères qui influent sur le salaire

Outre les questions des salaires nets mensuels et du montant des primes, nous avons également demandé les précisions suivantes :

  • enseigne
  • statut dans l’entreprise (apprenti/étudiant, employé libre-service, responsable adjoint, manager, directeur)
  • années d’expérience
  • surface en m2 du magasin
  • sexe et âge

Méthodologie

Parmi les 5000 réponses obtenues, seulement 4079 ont été retenues. Les raisons de la non-comptabilisation de certaines réponses :

  • pas suffisamment de réponses pour certaines enseignes (Leroy Merlin, Decathlon, Delhaize, Bi1, etc) et donc des résultats pas suffisamment fiables à analyser
  • Des incohérences, faut de frappes dans le montant de certains salaires ont été retirés : les salaires supérieurs à +8000€ ont été scrutés un par un afin de vérifier leur pertinence
  • Idem pour les primes : les primes au-delà de 10 000 € (jusqu’à 1 million parfois) ont été scrutés de près afin de s’assurer de leur cohérence
  • les réponses incomplètes ont également été supprimé
  • les chefs de caisse ont été regroupé avec les métiers de manager
  • plusieurs métiers n’ont pas eu suffisamment de réponses pour permettre des réponses fiables (métiers tels que logisticien, comptable, responsable fichier, responsable communication/marketing, etc), nous les avons supprimé de l’enquête

Précision concernant le post de responsable adjoint : sont classés dans cette catégorie, ceux qui se situent entre les métiers d’employés libre-service et les managers. Il s’agit d’un des premiers postes à responsabilités et à management au sein de la grande distribution.

Avec ces nombreuses réponses, cette enquête réalisée de la façon la plus indépendante qui soit, se veut la plus proche possible de la réalité.

Des salaires en fonction des profils

La communauté de je bosse en grande distribution regroupe tous les métiers, toutes les enseignes et tous les statuts de la grande distribution : des étudiants/apprentis, aux employés, en passant par les postes à responsabilités de manager et de directeur.

Les métiers d’employés libres-services et de manager sont de loin les plus représentés dans l’échantillon.

D’employé à directeur, combien gagne les salariés de la grande distribution ?

Premier tir groupé avec un condensé des chiffres réparti par statuts dans l’entreprise et par salaire net mensuel.

Le salaire moyen des employés libres-services (tous rayons confondus et caisse) avoisine le SMIC, aux alentours des 1200 euros (le SMIC étant à 1202,92 euros nets pour un 35h).

Le salaire des premiers postes à responsabilité tourne autour des 1600 euros nets mensuels. Les salaires des managers d’équipes montent à un peu plus de 1900 euros net mensuel.

Pour les postes de directeurs, le salaire moyen avoisine les 3000 euros nets mensuels. Des différences significatives existent en fonction des enseignes et de la taille du magasin (voir plus bas).

salaire grande distribution

Le salaire net moyen mensuel par enseigne et par statut dans l’entreprise

À la question, mes confrères des autres enseignes gagnent-ils mieux que vous ? Vous allez trouver la réponse dans ce condensé.

Pour les étudiants/apprenti, les mieux lotis se trouvent au sein des enseignes intégrées : Auchan, Carrefour, Géant Casino et Monoprix sont les enseignes qui rémunèrent le mieux les plus jeunes de leur effectif.

Du côté des employés libres-services, globalement les salaires nets mensuels sont les mêmes toutes enseignes confondues. La différence se fera avec le montant des primes accordé à l’année (voir plus bas). (Ndlr : l’enquête ne précise pas toutefois le nombre d’heures travaillées au sein de chaque enseigne).

Du côté des postes à responsabilité, mieux vaut être chez Carrefour pour avoir le meilleur salaire, avec un salaire moyen de 2446 euros mensuel. Les enseignes historiques en France suivent avec des salaires proposés au-dessus de 2000 euros. C’est le cas chez Auchan, E.Leclerc, Cora. À noter, le salaire des managers chez Lidl et Métro qui dépasse aussi le seuil de 2000 euros. Les managers les moins bien payés se trouvent chez Leader Price, Intermarché, les Carrefour de proximité, Supermarchés Match et Franprix.

Enfin, les directeurs les mieux payés sont chez Géant Casino (7 réponses obtenues). Leur salaire monte à plus de 4500 euros. Les directeurs Carrefour avoisinent les 3900 euros en moyenne.

À noter, le salaire des directeurs de Super U / Hyper U qui dépasse les 3100 euros nets mensuels.

Montant moyen des primes annuelles en grande distribution

Du côté des primes annuelles, le montant est assez linéaire pour les postes d’employés libres-services et de responsable adjoint. La moyenne des primes pour les étudiants/apprentis est de 966 euros ; de 1247 euros pour les employés (soit le montant d’un 13ème mois) et de 1541 euros pour les responsables adjoints.

Pour les managers, le montant moyen des primes est de 1875 euros et de 2848 euros pour les postes de directeurs.

Parmi les primes les plus élevées, c’est du côté de l’enseigne Carrefour qu’il faut regarder.  Un manager touche environ 2500 euros de primes annuelles et un directeur environ 3900 euros.

À noter que les primes des directeurs de Super U / Hyper U (3104 euros) et E.Leclerc (3645 euros) sont également parmi les plus élevées des enseignes.

salaires grande distri

Différence de salaire Homme/Femme en grande distribution

Concernant la différence des salaires Hommes/Femmes, la grande distribution a également des efforts à faire pour combler les écarts de revenus.

Si pour les postes d’employés libres-services, l’écart n’est de quelques dizaines euros, les écarts sont plus significatifs sur les postes à responsabilité.

Un manager homme touchera environ 14% de plus que celui d’une manager. Quant au poste de directeur, un homme touche aujourd’hui 20% de plus qu’une directrice.

À noter aussi que cela dépend de l’ancienneté à ce poste : les femmes sont arrivées que très tardivement aux postes à responsabilités en grande distribution.

Aucune conclusion à tirer car d’autres vecteurs peuvent également expliquer ces écarts.

les salaires grande distribution

Le tableau complet des grilles de salaires au sein de la grande distribution alimentaire

Pour effectuer une recherche, indiquez par exemple “Directeur Intermarché” en haut à droite du tableau pour comparer les salaires.

[table id=15 /]

Métier

Jonathan Le Borgne Twitter

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.