Comment Cora facilite l’accessibilité auprès de ses clients sourds et malentendants

Un petit pas en grande distribution pour faciliter l’accessibilité des magasins aux personnes sourdes et malentendantes.

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Deux magasins sous pavillon Cora proposent un service à destination des personnes sourdes et malentendantes. Après des premiers tests concluants lancés le 18 novembre 2020, l’enseigne officialise le dispositif dans deux de ses magasins : ceux de Reims Neuvillette et de Cormontreuil.

Le service est déployé via la solution Sourdline qui est basée sur un système d’interprétation entre les clients et les collaborateurs. L’accès au système se fait via webcam ou par tchat via ce lien.

Comment cela fonctionne-t-il concrètement ?

  1. Une personne sourde ou malentendante se présente au Village des Services, un point d’accès en magasin. Un collaborateur est là pour accueillir les clients ;
  2. Le collaborateur accède à Sourdline via une tablette afin d’assurer la mise en relation à distance avec un interprète qui se charge à répondre aux requêtes du client ;

Le dispositif permet ainsi facilement aux personnes atteintes de ce handicap d'échanger en Langue des Signes Française de manière fluide et pratique !

« Ça arrive que les vendeurs paniquent ! » : la place de la langue des signes en grande distribution
La société accorde assez peu d’importance aux handicaps invisibles. Parmi eux, les malentendants. Pour cette communauté, déambuler dans les allées d’un supermarché n’a pas la même saveur qu’un client lambda. Nous connaissons tous les différentes manières de communiquer. Que c…

Des initiatives chez Super U et Carrefour en 2021

L’initiative n’est pas nouvelle. En France, c’est le Super U de Selles-sur-Cher qui fut un des premiers à se lancer en début d’année en formant deux salariés à la langue des signes. Les deux collaboratrices ont appris près de 900 mots allant des formules de politesse, aux membres de la famille, aux fruits et légumes, jusqu’à étendre le vocabulaire pour certains produits du quotidien comme les vêtements et les accessoires de la maison.

Puis, c’est Carrefour qui a fait un grand pas sur le sujet en permettant aux collaborateurs d’apprendre jusqu’à dix mots en Langue des signes française : du simple “Bonjour” au “Ticket de caisse”, les basiques ont été enseignés afin d’améliorer l’accueil des clients sourds et malentendants.

5 millions de personnes touchées, dont 300 000 atteints de surdité

Selon les estimations, 5 millions de personnes - et donc potentiellement clients - sont concernées par des troubles auditifs. Ils seraient 300 000 en situation de surdité, et un tiers d’entre eux pratiquent la Langue des Signes.

Cette initiative fait écho plus ou moins à l’installation d’heures calmes déployées déjà dans de nombreux magasins en France, une manière de démontrer que les enseignes se soucient de l’expérience de ses clients.

Enseigne

Jonathan Le Borgne Twitter

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.