5 conseils pour entretenir de bonnes relations au travail

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Les relations en entreprise sont une des composantes essentielles de sa réussite sur le long terme. Pour apprendre à communiquer avec ses collègues, il est nécessaire de développer son relationnel afin d’en comprendre les nuances et s’en servir au quotidien.

Pour une entreprise, la bonne entente entre collaborateurs est primordiale. C’est un des éléments les plus importants de la gestion des ressources humaines. Des petites tensions peuvent impacter l’ambiance générale de l’entreprise et entraîner un véritable mal-être de certains collaborateurs, leur isolement et dans les pires des cas des arrêts maladie, des dépressions et des départs.

Entretenir les relations au travail est indispensable pour conserver une belle énergie au sein de l’entreprise. Cela est aussi essentiel pour booster la productivité de chaque collaborateur. Des collègues qui s’entendent bien sont plus à même d’échanger, de créer et de s’investir.

En effet, les bonnes relations professionnelles favorisent la coopération et garantissent un certain bien-être au travail. Voici 5 bonnes attitudes à adopter pour entretenir ces bonnes relations.

La maîtrise de sa communication

De la même manière que la plupart des relations, la base d’une bonne entente, est sans aucun doute la communication. Pour développer une bonne relation avec son entourage, il faut faire attention à la façon dont on communique. Nous sommes sans arrêt en interaction avec les autres. Que l’on soit en train de parler ou d’agir, on communique avec les autres et il est important d’envoyer les bons signaux à ses interlocuteurs pour éviter toute forme de malentendu. Il faut donc toujours être attentif au ton que l’on emploie, au vocabulaire que l’on utilise, au fait ne pas laisser notre interlocuteur sans réponse et à bien s’adapter à lui et à ses besoins.

Renforcer des liens solidaires avec ses collègues

Une fois les premiers contacts positifs établis, il est conseillé de nourrir les liens avec ses collègues de travail. Cela demande des compétences sociales plus élevées, mais ça ne peut être que bénéfique, à moyen et long terme. Vous pouvez, par exemple, vous rencontrer dans des soirées, des dîners. Vous découvrirez alors que vous partagez probablement des centres d’intérêts communs avec plusieurs de vos collègues. Au travail, ces liens renforcés avec vos collègues, vous seront profitables. Vous vous sentirez épanoui au sein de l’entreprise et vous gagnerez donc en productivité. Par ailleurs, vous serez content de vous appuyer sur vos collaborateurs lorsque vous traverserez des moments plus délicats dans votre carrière professionnelle.

Éviter le développement d’un conflit

Entretenir une relation conflictuelle avec un collègue de travail, ne peut que s’avérer contre-productif. Pire encore, cela peut représenter, à terme, une menace pour la pérennité de votre emploi. Ainsi, il faut désamorcer le conflit dès les premiers signes de tensions. Pour cela, tentez une approche empathique, emprunte de tolérance vers la personne concernée. Montrez que vous souhaitez lever toute ambiguïté et incompréhension, dans la genèse de ce conflit. Très souvent, les mauvaises relations de travail naissent et se développent, en effet, que sur de simples malentendus. Il est fort probable que votre attitude positive et constructive, suffise à rassurer votre collègue et à le dissuader de continuer à alimenter l’aspect néfaste de cette relation.

Exprimer la gratitude et la reconnaissance

La gratitude a de nombreux effets bénéfiques, à la fois sur soi-même, mais aussi sur ses collègues. Cela peut paraître futile, mais c’est néanmoins primordial. Certains, par exemple, estiment qu’un « merci » ne se dit que lorsque le service rendu est inhabituel, ou exceptionnel. Pourtant, cette simple reconnaissance symbolique favorise les émotions positives, et renforce les liens entre collègues. C’est pourquoi il ne faut jamais perdre une occasion de remercier un collègue, même s’il ne s’agit que d’un léger service.

Le rôle de l’entreprise dans la création de lien social

En cas de conflit, la priorité pour les managers et les ressources humaines est de comprendre la source du problème et de la désamorcer. Il faut mettre en place un climat de confiance au sein de l’entreprise, où chacun peut oser s’exprimer et ne pas entretenir de rancœur.

Cependant, ces conflits peuvent être évités en mettant en place de petites choses toutes simples au sein de la structure qui favorisent les échanges et la cohésion d’équipe : des pauses café, une salle où l’on peut partager un repas entre collègues, etc. Une bonne organisation des espaces de travail est très importante : il est nécessaire par exemple de créer des espaces ouverts pour favoriser les échanges et des espaces personnels assez grands pour que chacun puisse se retrouver au calme et s’isoler en cas de besoin.

Il est également important de veiller à éviter tout favoritisme, notamment en termes d’avantages ou de salaire, qui peut entraîner des jalousies.

Métier

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.