⚡ Des Outils, des Ressources et des Idées pour préparer le Commerce de Demain Plus d'infos

Quelles sont les politiques des magasins en cas de ruptures en rayon

Identifier les ruptures est un axe majeur dans l'expérience client magasin. Remplacer, étaler le facing, chercher les erreurs, à chaque magasin sa stratégie.

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

En matière de rupture en rayon, tous les magasins ne pratiquent pas les mêmes politiques : entre ceux qui laissent des trous béants, d'autres qui étalent les facings ou d'autres qui investiguent pour corriger la rupture, tous les professionnels n'ont pas forcément les mêmes consignes.

Tour d'horizon des pratiques actuelles.

Laisser la rupture apparente

Pratique classique en magasin, celle de laisser la rupture apparente. Loin d'être la plus esthétique et loin de garantir la meilleure expérience client, elle est pourtant celle privilégiée par les professionnels en magasin : « dans notre magasin on a pour consigne de laisser l'emplacement vide, et surtout de ne pas mettre autre chose », explique ici cette employée au rayon frais.

Comment lutter concrètement contre les ruptures en rayon
Les ruptures en rayon sont le quotidien des équipes sur le terrain. Voici un article pour comprendre et expliquer concrètement les causes et les conséquences de ces ruptures.

Remplacer le produit en attendant d'être réapprovisionné

Autre pratique répandue, celle de remplacer le produit en attendant d'être réapprovisionné. Cette méthode a l'avantage de garantir une meilleure expérience visuelle pour le client, mais peut aussi créer de l'incompréhension si le produit recherché n'apparaît pas le rayon. « Chez nous on 'bouche' la rupture avec l'article qui se rapproche le mieux : par exemple, du jambon 6 tranches de la marque du magasin sera "remplacé" par le même en 12 tranches ». La parade est efficace mais qui nécessite de bien mettre à jour l'étiquetage. Il peut induire en erreur le client d'une part, mais surtout l'employé qui peut être perdu dès qu'il faut retrouver une place aux produits revenu.

Cette logique de remplacé s'explique souvent : « on le fait si la raison est connue. On bouche en attendant un réapprovisionnement. Cela fonctionne bien dans les rayons non alimentaires où on a parfois du stock à sortir », explique ici un employé.

Étaler le facing

Autre stratagème, étaler le facing pour cacher la rupture. Selon les rayons, cette méthode s'avère plutôt efficace pour rendre le rayon plus esthétique : « la méthode simple c'est de dédoubler l'article d'à côté ou on en met un autre qui soit dans le même thème bien sûr ».

Cette logique d'étaler est assez courante : « nous, on regarde sur l'élément la marque la plus vendue, celle où on fais le plus de marge, et on étale ton article, en attendant que le produit revienne ».

Cette méthode fonctionne bien à condition d'avoir avec soi un plan merchandising du rayon pour ne pas trop le déséquilibrer.

Voici 10 solutions concrètes pour éviter les ruptures en rayon
Elles sont le quotidien des équipes en magasin. Les ruptures en rayon ont des effets indésirables sur les magasins.

Comprendre d'où vient la rupture

Entre laisser la rupture visible, remplacer ou étaler, la meilleure méthode reste encore de comprendre d'où vient le problème. En cas de rupture, « on étale les autres produits si possible et on vérifie le pourquoi du comment. On règle au plus vite, quitte à remplacer le produit temporairement », assume ici une employée.

Les raisons sont multiples :

  • une erreur de commande
  • un stock minimal trop faible
  • mauvais stock
  • un déréférencement
  • un problème sur le produit
  • mauvais gencod
  • vol...

Le mieux c'est de « chercher le pourquoi », raconte un employé. Une fois identifié, certains appliques une politique précise : « si c'est une rupture longue, on agrandis le facing de chaque côté des autres produits en laissant tout de même l'étiquette et un emplacement minoré pour être sûr de retrouver son emplacement », souligne-t-il.

Pour aller plus loin, ce travail de rupture peut s'anticiper : « on fait régulièrement des relevé et des ruptures linéaire. On cherche à comprendre pourquoi le produit n'est pas là si. En fonction, on ajuste la réappro et si besoin on passe une commande manuelle », précise ici un gestionnaire de rayon.

MétierEnseigne

Jonathan Le Borgne Twitter

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.

commentaires