⚡ Des Outils, des Ressources et des Idées pour préparer le Commerce de Demain Plus d'infos

Photovoltaïque : cap sur la sobriété énergétique pour la grande distribution

L’énergie créée grâce au solaire permet aux enseignes de procéder à des économies d’échelle et de réduire leur empreinte carbone.

ALEXANDRE PANIZZO

Face à des factures énergétiques qui s’envolent, la grande distribution n’a pas d’autre choix que de se réinventer pour effectuer des économies d’échelle. Dans ce contexte de sobriété, l’énergie photovoltaïque semble offrir de belles promesses, entre optimisations du rendement et réduction de l’empreinte carbone des enseignes. Quels sont les avantages et les inconvénients des panneaux solaires ?  Comment peuvent-ils être utilisés ? Toutes les réponses dans notre enquête.

Un délai pour s’équiper fixé à cinq ans

Rappel des faits : en juillet dernier, le secteur de la grande distribution s’est concerté pour trouver des solutions concrètes dans le cadre d’un plan de sobriété énergétique. Réunissant l’ensemble des grandes et moyennes surfaces françaises, ce comité s’est engagé à prendre plusieurs mesures pour réduire de 10% en deux ans la consommation globale d’électricité. Certaines seront d’ailleurs appliquées dès le mois d’octobre : extinction des enseignes dès leur fermeture, diminution du chauffage, baisse de l’intensité lumineuse…

Or le gouvernement veut aller plus loin. Et surtout plus vite. Dans un texte de loi relatif à « l’accélération des énergies renouvelables », il souhaite en effet imposer aux grandes surfaces la couverture de la moitié de leurs parkings par des ombrières couvertes de panneaux solaires. Dans les détails, les petites surfaces ne seraient pas concernées par la mesure. Pour les supermarchés, dont la dimension est comprise entre 2500 m² et un hectare, le délai serait de cinq ans, contre trois ans pour les hypermarchés, dont la taille des installations est généralement supérieure à un hectare.

Le message est donc clair : il faut accélérer la cadence et donner plus de poids au photovoltaïque auprès des leaders de la grande distribution. Plusieurs enseignes ont déjà appliqué cette politique, aussi bien au niveau des ombrières de parking que sur le toit de leurs bâtiments. C’est le cas des groupes E.Leclerc Carrefour, ou encore Casino, qui fut un des pionniers dès 2008.

Ce qu’il faut savoir sur la consommation énergétique de la grande distribution
La grande distribution cherche des solutions et des alternatives pour réduire leur facture d’électricité. Voici l’article pour comprendre quels sont les principaux postes de dépenses d’un magasin.

Panneaux solaires : une technologie de pointe

Tout le monde connaît aujourd’hui les panneaux photovoltaïques. Leur particularité est de permettre la transformation de l’énergie solaire en électricité. Ils sont composés à 90% de silicium, un matériau présent en abondance sur Terre et dont l’extraction, comme le raffinage, est relativement facile.

Disposant d'une bonne durée de vie (40 ans) à condition de bien les entretenir, les panneaux solaires ont un rendement qui peut monter, dans des zones bien ensoleillées, jusqu’à 25%. Concrètement, cela veut dire qu’il transformera 25% de l’énergie solaire reçue en autant d'électricité. Sachant que la limite théorique du rendement d'un panneau solaire est de 31%, atteindre ce palier représente aujourd’hui une performance plus qu’honorable.

Le marché est actuellement dominé par deux types de produits :

  • Les panneaux monocristallins. Les plus performants, puisque les cellules photovoltaïques, qui permettent de capter la lumière, sont issues d’un seul cristal de silicium. Leur rendement est compris entre 16% et 25%.
  • Les panneaux polycristallins.  Composés à partir de plusieurs cristaux de silicium, ils ont un rendement inférieur, allant de 14% à 18%.

Le retour sur investissement suite à l’installation d’un système photovoltaïque est compris entre 12 et 18 ans en fonction de l’ensoleillement et de la technologie utilisée. Il est également possible, une fois que l’on produit sa propre électricité, de la revendre plutôt que de l’auto-consommer en totalité. Néanmoins, la hausse des prix actuelle plaide plutôt pour une consommation totale.

Quels sont les avantages des panneaux solaires ?

Maintenant qu’ils sont incités par le législateur à accélérer leurs investissement dans le photovoltaïque, les grandes enseignes ont le choix d’installer des panneaux solaires :

  • Sur les toitures de leurs magasins, entrepôts ou plateformes logiques.
  • Sur leurs parkings et drive, sous forme d’ombrière photovoltaïque.

L'expérience a prouvé qu'un distributeur peut, grâce au photovoltaïque, engranger  des économies énergétiques substantielles. Celles-ci peuvent aller de 30% à 80% sur la facture énergétique, en fonction du parc installé. Sachant que les frais d’électricité représentent, avec le loyer, la plus grande dépense d’exploitation, l’enjeu est hautement stratégique. Il l’est encore plus aujourd’hui, le conflit en Ukraine posant un vrai problème d’indépendance énergétique à toute l’Europe.

Autre grande dépense des enseignes : la gestion du froid, qui représente près de la moitié des dépenses énergétiques des magasins. On parle là à la fois de la climatisation, ainsi que des coûts en énergie exigés pour garantir la chaîne du froid des aliments.

La pose de panneaux photovoltaïques offre également d’autres avantages pour les enseignes de grande distribution :

  • Elle permet de se prémunir des hausses du prix de l’électricité en agissant comme un « bouclier tarifaire ».
  • La production d’énergie est totalement décarbonée, réduisant ainsi l’émission de gaz carbonés par les centres commerciaux.
  • Elle améliore l’image publique des enseignes à la fois auprès des clients, mais aussi des collaborateurs et partenaires. C’est un atout indéniable dans le cadre d’une communication extra-financière de l’entreprise.

Un nouveau standard à l’avenir pour les centres commerciaux ?

Si le paysage des panneaux photovoltaïques est encore très clairsemé en France actuellement, il paraît évident que d’ici les cinq prochaines années les parkings et les toits équipés en panneaux solaires deviendront la norme.

Une course à l’équipement estimée à plusieurs milliards d’euros qui fait tiquer les grands distributeurs, mais le bonheur de toute la filière photovoltaïque.  Entre la fabrication des panneaux, leur transport, l’installation, le service client et le recyclage des composants (on rappelle que les panneaux ont une durée de vie estimée de 40 ans) des dizaines de milliers d’emplois sont en jeu, pour plusieurs dizaines de milliards d’euros d’investissements.

La grande question sera de savoir si les pouvoirs publics aideront fiscalement les professionnels de la grande distribution à embrasser totalement le chemin du voltaïque. La mobilisation du secteur est en tout cas réelle. Celui-ci s’est d’ailleurs réuni au sein de Perifem, l’association qui rassemble les enseignes de la grande distribution, leurs partenaires technologiques et les institutionnels, pour faire des propositions et entamer son virage vers la production de cette énergie renouvelable.

Panneaux photovoltaïques et grande distribution : les points à retenir

  • Un projet de loi du gouvernement vise à accélérer le déploiement des panneaux photovoltaïques d’ici les 5 prochaines années pour les enseignes de la grande distribution.
  • Les panneaux photovoltaïques permettent d’atteindre un rendement allant jusqu’à 25%.
  • Le retour sur investissement est compris entre 12 et 18 ans.
  • Les enseignes peuvent installer des panneaux solaires sur les toits de leurs installations et sur les parkings.
  • L’énergie produite par le soleil peut être consommée en totalité ou revendue en partie.
🔎
Contenu en partenariat avec l'ADEME dans le cadre du plan Agir pour la Transition
RSE

commentaires