👉 Rejoignez l'Espace Pro, une plateforme unique pour les professionnels du marketing du monde du commerce. Plus d'infos

Comment les B:Bot ont transformé la façon de recycler les bouteilles plastiques

Reportage au Super U Le Rheu pour présenter B:Bot, une machine à recycler les bouteilles plastiques. Une belle succès stories pour la start-up qui a su séduire les enseignes de la grande distribution.

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Un français consomme en moyenne 132,8 litres d'eau en bouteille par an.

Partant de ce postulat, le secteur de la grande distribution et ses enseignes s’organisent pour proposer des solutions concrètes et vertueuses, comme le fait le Super U du Rheu, avec sa machine à recycler les bouteilles en plastique.

Concept créé par une startup française, la « B:Bot » a su séduire le gérant du Super U du Rheu, situé à l’Ouest de Rennes, (Ille-et-Vilaine), en proposant des bons d’achat aux clients du magasin contre leurs bouteilles en plastique vides.

Tout un programme mené et raconté par Jérôme Bouvet, gérant du magasin.

« Notre Super U a rapidement adhéré à ce concept qui permet de recycler jusqu’à 25 000 bouteilles par mois, soit 200 000 bouteilles depuis sa mise en service, en avril 2021 », commence Jérôme Bouvet.

B:Bot est installée à l’intérieur du magasin, détecte la recyclæabilité des bouteilles que les clients lui amènent : « la machine accepte les bouteilles d’eau, de soda, et fait le tri entre celles transparentes et celles de couleur. Elle n’accepte pas les bouteilles écrasées, les bouteilles de lait, de cosmétiques… », continue le gérant.

La machine reconnaît la bouteille grâce à son code-barre, d’où la nécessité de conserver l’étiquette, mais il faut enlever le bouchon.

Si la bouteille n’est pas éligible, la machine la rejette.

👀
En 2019, les français ont consommé 8,87 milliards de litres d’eau conditionnés dans des bouteilles en plastique, ce qui fait d’eux le 5ème plus gros consommateur d’Europe.
« Nous évitons d’aller chercher de l’eau dans le réseau » : l’Hyper U Chateaugiron, un magasin à la pointe du recyclage
L’hyper U de Châteaugiron, en Ille-et-Vilaine, est à la pointe du recyclage jusque dans sa station de lavage. Il s’engage aussi sur le volet social via notamment le label Great Place to work. Propos recueilli par Solenne Durox.

Un bon d’achat de 2 centimes par bouteille recyclée

Chaque bouteille génère un bon d’achat de 2 centimes qu’il est possible d’utiliser dans le Super U ou de reverser à deux associations choisies en partenariat entre système U et Greenbig : « Actions contre la faim » ou « Océans sans plastique ».

La machine transforme ensuite les bouteilles en paillettes, « un écran digital permet d’assister à l’opération de broyage », précise Jérôme Bouvet.

« U Eco Raison » récupère ensuite les paillettes transportées dans des Big Bag avant de les envoyer chez les industriels qui fabriquent les emballages de la marque U.

« Nos industries les utilisent ensuite pour refabriquer d’autres bouteilles et emballages PET U, continue Jérôme Bouvet.

Pourquoi avoir choisi les paillettes comme mode de transformation ? « Parce que ce format pèse moins lourd que le plastique broyé ou compressé, ce qui facilite et rentabilise le transport ».

7 actions pour faire des économies d’énergies (pour les magasins)
Les sujets de l’écologie, de l’environnement, de la RSE au sens large arrivent en grande pompe au sein de la grande distribution.

Des clients ravis, et qui en redemandent

Les Français sont les 5e plus gros consommateurs d'eau embouteillée d'Europe derrière l'Italie (200 litres par habitant), l'Allemagne (168 litres), le Portugal (140 litres) et l'Espagne (135 litres).

De plus, les confinements répétés et l’avènement du télétravail ont modifié leurs habitudes faisant ainsi reculer le taux de recyclage de 0,8 % entre 2019 et 2020.

« Il était urgent de trouver des solutions concrètes et vertueuses », souligne Jérôme B. Les clients viennent déposer leurs bouteilles stockées dans des caddies ou des gros cabats, mais ne déposent jamais de petit volume », ce qui marque l’intéret pour le concept et la machine.

De plus, la B:Bot se loge un peu partout, l’excuse du manque de place ne tient plus : « elle n’est pas plus volumineuse qu’un gros frigo américain et ne coûte pas cher à installer, ni à entretenir, c’est un cycle perpétuel ». Si, au fil du temps, le succès se confirme, la machine pourrait fournir d’autres structures que celles du Super U pour fabriquer des emballages et bouteilles en PET.

Pour savoir si les emballages que les clients du Super U du Rheu achètent sont fabriqués à partir de ces paillettes magiques, il faut se rendre au dos de l’emballage où la mention « emballage fabriqué à partir de plastique recyclé ou PET » apparait.

📊
* L'an dernier, 3,7 millions de tonnes d'emballages ont été recyclés, soit 68 % des volumes mis en marché, contre 68,8 % en 2019
🔎
* Pour rappel, les pouvoirs publics ont fixé, pour 2022, un objectif de recyclage de 75 % de l'ensemble des emballages ménagers jetés au domicile ou en dehors des foyers. Initialement, la loi Grenelle I de 2009 avait fixé cet objectif de 75 % pour 2012.
📊
Article en collaboration avec l'ADEME dans le cadre du plan Agir pour la Transition
RSE

Jonathan Le Borgne Twitter

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.