La méthode de Tesco et Sainsbury's pour masquer les pénuries de produits en rayon

Des photos trompe-l'oeil pour masquer les ruptures de stock.

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Les temps sont difficiles pour les magasins du Royaume-Uni. Les difficultés actuelles d'approvisionnement et les problématiques liées au recrutement du pays affectent directement les magasins eux-mêmes, et les obligent à trouver des parades pour donner l'illusion de rayons pleins.

Plusieurs raisons expliquent ces pénuries :

  • des pénuries de chauffeurs de camion ;
  • des difficultés de recrutement de cueilleurs de fruits et légumes ;
  • des difficultés de recrutement d'ouvrier dans les usines de transformation des aliments ;
  • des problèmes logistiques dans les ports ;

Tout cela saupoudré par des complications continues du Brexit et la pandémie en cours à gérer.

En magasin, cela a des conséquences directes. Des étagères voire des rayons entiers vides.

Une situation difficile qui inquiète les consommateurs. Selon une récente étude, ils seraient d'ailleurs plus de 50% des consommateurs à craindre de ne pouvoir trouver la nourriture et les boissons qu'ils souhaitent pour les fêtes de fin d'année.

La grande distribution anglaise masque ses ruptures de stock

Ainsi, les enseignes de la grande distribution tentent au mieux de masquer les pénuries actuelles en les remplaçant par des photos.

Pour masquer ces pénuries, Tesco et Sainsbury's redoublent de créativité pour masquer ces ruptures temporaires. Avoir des photos de produits semble être l'option privilégiée plutôt que de laisser apparentes des étagères vides : « personne ne veut d'étagères vides car cela donne une perception négative de la disponibilité et cela peut avoir un impact sur les ventes et laisser les clients penser que le magasin est mal présenté », a déclaré en partie Steve Dresser, directeur de Grocery Insight, au Telegraph.

Forcément, ces images de fausses asperges, fausses oranges et raisins amusent les réseaux sociaux comme en témoigne ces tweets largement relayés : « Mmmm, de délicieuses photos d'asperges », s'amuse d'ailleurs un internaute, « J'adore que les asperges atteignent cette taille au Royaume-Uni. C'est notre climat, j'en suis sûr », commente un autre.

Enseigne

Jonathan Le Borgne Twitter

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.