12 conseils pour booster votre communication locale sur les réseaux sociaux

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Le prospectus papier n’est plus tendance, alors que le digital à la cote. Pour communiquer localement, les magasins ont souvent recours aux réseaux sociaux pour développer leur visibilité. Un levier accessible, pratique et redoutable à condition d’en maîtriser les codes.

Les réseaux sociaux sont des carrefours d’audience incontournables. Difficile de passer à côté de Facebook, Instagram, Linkedin, Google… Aujourd’hui une grande majorité des magasins y sont présents. Mais cette simple présence ne suffit. Dans les classements de performances mensuels que nous diffusons, nous observons que cette visibilité est le parallèle d’une stratégie de contenu finement rodé, alliant audace, créativité et analyse. Audace car cela nécessite de s’approprier les codes des plateformes sociales pour que l’algorithme vous mette en avant. Créativité car cela nécessite de créer du contenu différenciant et de sans cesse de renouveler. Analyse car il convient d’identifier les contenus qui fonctionnent pour adapter son plan de contenu les semaines suivantes.

Si vous manquez d’inspiration, nous avons d’ailleurs mis en place une veille adéquate auprès de 8000 magasins en France. Cette veille sur les réseaux sociaux pour la grande distribution recense les publications les plus créatives et engageantes réalisées par les magasins.

Dans cet article, nous recensons nos précieux conseils pour aider les supermarchés, hypermarchés et commerces de France à adapter une communication locale efficace grâce aux réseaux sociaux.

Nos conseils pour développer votre communication locale grâce aux réseaux sociaux

Respecter la charte graphique de l’enseigne défini au national

Première règle et non des moindres, il s’agit de respecter l’identité de l’enseigne. Le bleu de Carrefour, le rouge d’Intermarché, l’orange de E.Leclerc, une bonne publication sur les réseaux sociaux commence par s’adapter aux codes couleurs de l’enseigne.

Il est important également de respecter au minimum la typologie (= police de caractère) utilisée et l’ADN de l’enseigne auquel le magasin appartient. Des chartes graphiques existent en interne. L’ajout d’un logo sur chaque publication peut être un plus.

Pourquoi conserver cette identité ? En utilisant ces éléments qui distinguent l’enseigne parmi les concurrentes, vous avez l’assurance que l’internaute saura reconnaître plus facilement la page Facebook ou le compte Instagram qui prend la parole. C’est une manière de créer des repères visuels.

Choisissez les réseaux sociaux adaptés à votre audience

Autant il y a de grandes chances de retrouver vos clients sur Facebook, autant leur présence sur Instagram, TikTok ou Snapchat est plus hypothétique. Choisissez les réseaux sociaux qui correspondent à votre cible de clients.

La multiplication des réseaux sociaux n’est pertinente que si vous trouvez des complémentarités. Bien que prétendu être sur le déclin, Facebook continu à rassembler de nombreux français (plus d’un sur deux). Les codes y sont moins complexes que sur Instagram, Snapchat ou TikTok ou la visibilité est souvent moindre.

Facebook est d’ailleurs un canal important que de nombreux messages privés y transitent.

Produisez vos contenus pour les réseaux sociaux pour qu’ils s’adaptent sur le lieu de vente (et inversement)

Les réseaux sociaux ne sont que des supports de votre production de contenu. Pour maximiser leur visibilité, pensez à utiliser vos supports en magasin pour relayer vos contenus.

Par exemple, si vous créez une vidéo pour Facebook pour présenter un producteur local, pensez à recycler ce contenu sur les écrans présents en rayon. Les écrans sont devenus la norme, à la différence du papier.

Ne pas utiliser des contenus génériques : soyez authentiques en créant vous-même vos propres contenus !

Sur les réseaux sociaux, l’heure est à l’authenticité. Les communications trop lisses, les photos avec des personnages fictifs à l’américaine (type Fotolia), c’est vu et revu.

Pour réussir sa communication locale, reprenez les éléments de la communication nationale et adaptez-les à votre point de vente.

C’eût été le cas réussi avec E.Leclerc avec l’arrivée des sacs en toile de jute. 

Arrêter de croire que Facebook est un prospectus, partagez du contenu pertinent qui divertit et/ou informe vos abonnés

Les internautes présents sur Facebook ne sont pas connectés à l’application pour visionner de la publicité. Imaginez que les publications de votre magasin se retrouvent au milieu de vidéos virales, de contenus d’informations qui viennent divertir l’internaute. À aucun moment l’internaute ne souhaite être sollicité pour une promotion dont il se contrefichent du produit.

Sur les réseaux sociaux, le contenu est roi. On recommande dans le meilleur des cas un post sur promo sur 10 le mieux est encore de ne pas en faire du tout). Pour les 9 autres, plusieurs pistes s’offrent à vous : partager les coulisses du magasin, présenter vos équipes, démonter leur savoirs-faire métier, présenter vos producteurs et produits locaux, expliquer les raisons de soutien envers les associations…

Tout l’intérêt d’une bonne stratégie de contenu est de créer du contenu qui va capter l’attention de votre cible. Plus vos prises de parole touchent un public large, plus l’engagement est meilleur.

Astuce : à chaque fois que vous postez, dites-vous si vous interagiriez avec la publication. Si c’est non, ne la partager pas.

Racontez des histoires, plutôt que de vouloir vendre à tout prix : l’art du storytelling

Parallèlement avec le conseil précédent, les réseaux sociaux ne sont pas des prospectus digitaux dont on transpose le modèle. Si vous cherchez à optimiser votre présence sur les réseaux sociaux, oubliez qu’ils sont là pour vendre. On parle là de storytelling.

Votre visibilité se développera dès lors que vous raconterez des histoires à vos internautes. Faites en sorte que les gens apprennent à vous connaître.

Apprenez quelque choses à vos abonnés grâce au marketing éducatif pour gagner leur confiance

Faire preuve de pédagogie est du rôle des enseignes de la grande distribution. Pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs toujours en quête de transparence et d’informations sur les produits, les magasins doivent redoubler de vigilance pour véhiculer des informations utiles et pratiques dans leur consommation et dans leur quotidien.

Pour gagner la confiance des internautes, les enseignes doivent apprendre à partager du contenu éducatif : les bons conseils pour lutter contre le gaspillage alimentaire, des astuces pour cuire son poisson, des conseils de jardinage (quand c’est la saison). Ces contenus utiles et pertinents entretiennent la confiance entre le consommateur et l’enseigne.

Réalisez des partenariats

Vos partenaires locaux sont vos premiers prescripteurs. Pour votre supermarché / hypermarché il est important de s’appuyer sur leur visibilité locale pour agrandir votre communauté. C’est une démarche gagnant-gagnant. Pour cela, identifiez les entreprises locales, mentionnez-les dans vos publications, trouver des synergies en mettant une place un jeu-concours en commun.

Inspirez-vous des meilleurs

Si ça marche pour les autres, ça marchera pour votre magasin. Nous attachons un grand soin à suivre les grandes tendances éditoriales sur les réseaux sociaux. Et comme vous le savez, les tendances se suivent et ne se ressemblent pas toujours. La tendance d’un moment peut rapidement être has been quelques mois ou quelques semaines après.

Tout consiste à respecter le bon tempo pour suivre une tendance de manière à créer la surprise et non être ringard. Dans notre veille nous détectons les signaux faibles : suivre les bonnes pratiques ailleurs, surveiller la concurrence et trouver des synergies avec le local pour repérer les bonnes pratiques devient une nécessité pour grandir.

Utilisez la publicité avec parcimonie

Le recours à la publicité, même à partir de 5 euros par jour, peut s’avérer contre productif si ne vous ne définissez pas le bon objectif d’emblée. L’incitation est très forte si on veut générer des interactions sur sa page.

Or, cette démarche peut s’avérer contre productive sans objectif, sans plan et sans analyse au préalable. La publicité oui, mais dans quel but ? Gagnez de nouveaux fans ? Toucher plus de monde ? Faire plus de vues sur vos vidéos ? Ok, tout ça c’est bien sur le papier mais ce sera inutile uniquement avec un bon ciblage et avec un recul nécessaire sur les coûts aux clics (CPM) ou les coûts par impressions (CPM).

Soyez généreux avec votre audience

Nous observons que les magasins qui ont recours régulièrement aux jeux-concours sont aussi ceux qui figurent parmi les plus visibles. Derrière le jeu-concours, c’est surtout l’action de donner qui est bien perçue par l’internaute. Dans la vie, comme en ligne, donner des cadeaux à vos clients / abonnés est une marque d’attention.

Attention toutefois à ne pas en abuser. Tout l’intérêt est d’y avoir recours avec parcimonie car cette pratique n’est pas conseillé dans les conditions d’utilisation de Facebook : toutes les publications qui réclament une interaction en échange d’une dotation ou autre ne sont pas autorisées.

Écoutez vos clients

Le grand danger des réseaux sociaux est de croire que l’information est uniquement descendante. Pour entretenir la confiance avec vos clients, répondez aux commentaires et aux messages privés. Recueillez les plaintes et trouverez une réponse adéquate. Les réseaux sociaux appellent à une forme d’interactions réciproque entre l’administrateur de la page et ses abonnés.

Soyez également attentifs à leurs retours. Consultez les commentaires et les problèmes potentiels : sont-ils en attente de nouveaux produits, de nouveaux services ? Écoutez les conversations et intervenez en privée si nécessaire.

Réseaux Sociaux

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.