Vite mon marché, la start-up qui livre vos courses de produits frais en une heure

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

« Notre concept est de vous livrer à domicile, dans l’heure ou dans la journée, en direct des producteurs. » C’est ce que propose Vite mon marché. Des fruits, des légumes, du poisson, du pain… la start-up promet également une variété de produits de qualité et qui s’adaptent à toute situation, en passant sur le site.

Fondé en 2018 à Nantes par Reynald Naulleau avec son associé norvégien Nicholas Hoddevik, Vite mon Marché est une startup de distribution alimentaire. Elle propose un modèle innovant permettant de livrer dans l’heure 1 500 références de produits frais et locaux (fruits, légumes, pain, viande, poisson, produits laitiers, épicerie, boissons…) grâce à un système de logistique original couplant des camions ambulants et une application en ligne.

« On peut y acheter le pain bio de Fagots & Froment au Theil-de-Bretagne, l’andouille de Guéméné de l’Atelier de l’Argoat à Plélan-le-Grand, les œufs BIO de la Ferme de la Bassière à Cherrueix, le beurre breton de la Crémerie de Brocéliande à Talensac… » a souligné le fondateur Reynald Naulleau.

En trois ans, le réseau de Vite Mon Marché a grandi. Il s’étend désormais sur plusieurs zones dont la Vendée avec La Roche-sur-Yon et Montaigu, Rennes, Cholet, Saint-Nazaire…  L’entreprise compte aujourd’hui 40 salariés et affiche un chiffre d’affaires prévisionnel de 4 millions d’euros.

Faire ses courses en deux clics sur Vite mon Marché

Pour être livré, il suffit de se connecter sur vitemonmarche.fr, de choisir son créneau et son adresse de livraison, puis de faire son marché en ligne, parmi les différents produits disponibles. Les livraisons sont faites dans l’heure. Ce service est proposé du lundi au samedi, de 14h00 à 21h00. Fruits et légumes d’un côté, produits frais de l’autre, dans le camion tout est organisé pour réaliser au plus vite les paniers. Une fois ces derniers constitués, il ne reste plus qu’à les livrer.

Des camions ambulants connectés

Le concept de Vite mon Marché repose sur un système de livraison faite par des camions ambulants et connectés. Un fonctionnement permet aux livreurs de récupérer les produits directement chez les producteurs pour ensuite les livrer chez les consommateurs. Connecté, cela permet aux consommateurs d’avoir une vue en temps réel des produits disponibles et garantit une livraison dans la journée, directement à domicile.

Zéro-gâchis et anti-gaspi grâce à Vite mon marché

Plutôt que de livrer les commandes dans des cagettes toutes neuves, Vite mon marché réutilise les cagettes en bois données par son réseau de producteurs. Ainsi chaque cagette sera utilisée pour des dizaines de livraisons jusqu’à ce qu’elle soit trop abîmée et évacuée.

Par ailleurs, la start-up limite les emballages des produits et privilégie des emballages recyclables. Pas de sacs en papier pour 90% des fruits et légumes qui seront livrés en vrac au fond de la cagette. Les produits fragiles sont protégés dans des sachets en papier.

L’équipe de Vite Mon Marché veille également à limiter au minimum les pertes de produits en proposant des promos sur les prix qui approchent de leur date d’expiration afin d’encourager leur vente et d’éviter leur perte. Elle met régulièrement en ligne des offres « zéro gâchis » dans la catégorie fruits et légumes ou se trouve des fruits et légumes abimés ou « moches » mais toujours consommables et parfaits pour être cuisinés.

Vite Mon Marché travaille essentiellement avec des agriculteurs qui font déjà de la vente directe

Pratique pour le consommateur et économique. D’après Reynald Naulleau, leurs études montrent que le client paye un prix légèrement inférieur à ceux de marchés comme Talensac ou de la Biocoop, et la livraison est incluse. Le concept l’est également pour la cinquantaine de producteurs avec lesquels Vite mon marché travaille. « Nous leur reversons 70 % du prix et en gardons 30 %. C’est l’inverse de ce qui se pratique dans la grande distribution. » a-t-il déclaré.

« Les producteurs sont ravis, les clients aussi. Notre indicateur NPS (Net promoter store) est à 75, ce qui veut dire que trois personnes sur quatre nous notent entre 9/10 et 10/10. Avec une rétention de 65 % » poursuit-il.

A propos du fondateur Reynald Naulleau

Reynald Naulleau est le fondateur de Vite Mon Marché, avec son associé Nicholas Hoddevik. Sont tous deux des enfants de la terre.

Fils d’agriculteur, Reynald Naulleau a grandi dans la ferme de ses parents près de Saint-Jean-de-Monts avant d’aller en Italie, en Norvège et 11 ans à Barcelone. « Je savais que j’allais revenir à la terre. Les différents métiers que j’ai exercés n’étaient qu’un palliatif. Ce n’était pas mon but dans la vie. J’ai eu le déclic à 13 ans, quand mes parents ont ouvert la ferme aux touristes. À ce moment-là, j’ai compris qu’il y avait une belle valeur à mettre en avant le produit, le travail, à rapprocher le producteur du consommateur. C’est pourquoi, quand je suis allé frapper à la porte des producteurs, nous avons tout de suite eu de bonnes relations. Ils m’ont suivi alors que je n’avais pas encore le moindre client. J’en compte 200 aujourd’hui. » a-t-il confié.

Quick CommerceConcept

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.