En grande distribution, plus de 8 salariés sur 10 travaillent le week-end (et surtout les jeunes !)

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Ils sont plus de 600 000 salariés en France à travailler dans le commerce. 600 000 professionnels au quotidien souvent méconnus bien qu’un peu éclairés par la crise sanitaire. Horaire, travail des jeunes, de nuit, une étude de l’INSEE révèle leurs conditions de travail.

Le monde du commerce impose un rythme particulier et des horaires irréguliers que seuls ceux qui travaillent et y ont travaillé peuvent comprendre. La grande distribution est un milieu exigeant. Peu de week-ends complets, des horaires matinaux, des fermetures tardives, en grande distribution n’existent pas !

Une étude de l’INSEE révèle en détail horaires, conditions de travail et tout ce qui tourne autour des métiers du commerce.

Une vie rythmée et en décalage 

Les horaires réguliers ? Connais pas ! En grande distribution, avoir des horaires de bureau est réservé aux fonctions supports et sièges. En magasin, les professionnels, qu’ils soient caissiers, vendeurs, chefs de petites surfaces de vente, employés de libre-service, boulangers ou bouchers, les horaires varient d’une semaine à l’autre. Il n’est pas rare pour certains d’avoir des horaires du matin une semaine et de l’après-midi la semaine d’après. La palme de la l’irrégularité revient d’ailleurs aux boulangers-pâtissiers, suivis par les caissières et les managers. Pour les boulangers-pâtissiers, neuf sur dix travaillent le samedi et la majorité le dimanche et la nuit.

Pour les métiers de caissière et d’employé, l’activité est fortement concentrée le samedi. Les horaires sont également variables d’une semaine à l’autre.

En tout, 4 salariés de la GSA sur 10 ont des horaires irréguliers. 84% travaillent le week-end et 31% le dimanche. Un constat moins criant pour les confrères du non alimentaire qui travaillent à 73% le samedi et 16 % le dimanche.

Les jeunes plus concernés par le travail le week-end

Fait marquant de l’enquête de l’INSEE, plus les salariés sont jeunes, plus ils ont de chance de travailler le week-end. L’enquête révèle que les salariés âgés de moins de 25 ans, qui représentent tout de même 20% des effectifs du secteur, travaillent plus fréquemment le week-end : « 85 % le samedi et 31 % le dimanche, contre 77 % et 23 % pour l’ensemble des salariés du secteur », constate l’INSEE.

Ainsi, qu’ils soient employés, boulangers, caissiers ou vendeurs, s’ils ont moins de 25 ans, ils travaillent plus souvent le week-end que leurs collègues plus âgés. Ayant moins de contraintes familiales notamment, les jeunes sont plus facilement sollicités. Les contrats étudiants, moins disponibles en semaine, expliquent aussi qu’ils travaillent davantage le samedi et le dimanche.

Le détail de l’étude est à consulter sur le site de l’INSEE.

https://twitter.com/isabelle_senand/status/1354500862803120134
Métier

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.