Les risques Professionnels au sein de la Grande Distribution.

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Avec plus de 630 000 salariés repartis dans les 2 000 hypermarchés et 10 000 supermarchés de France, la Grande Distribution reste un des plus importants employeurs en France. Chaque année, les risques pour ces professionnels sont nombreux : les accidents de travails et maladies professionnelles sont fréquents.

La grande distribution est l’un des principaux secteurs concernés par les accidents de travail et maladies professionnelles. Ces cas sont pour la plupart causés par une mauvaise manipulation des marchandises, au port de charge mais aussi directement lié au travail de manutentions très présent dans le secteur. Avant d’en détailler les risques professionnels liés à cette activité, notons que chaque entreprise, quelle que soit sa taille, doit connaître les risques encourus par ses employés au quotidien et rester parer à toute éventualité.

Car un travail sain et sécurisé commence par l’identification et la compréhension des risques professionnels pour la santé et la sécurité au travail. Il s’agit ensuite de faire ce qui est raisonnable et réalisable pour éliminer ces risques. Lorsque le risque ne peut être éliminé, il doit être minimisé dans la mesure du possible.

Quels sont les risques professionnels au sein de la grande distribution et comment y remédier

Chaque entreprise a la responsabilité de garantir, dans la mesure du possible, la santé et la sécurité des travailleurs et que les autres ne soient pas mis en danger par le travail de l’entreprise (par exemple, les clients, les visiteurs, les enfants et les jeunes, ou le grand public).

Voici les principaux risques.

Divers accidents de travail

Le levage, le transport, la poussée ou la traction de charges lourdes peuvent exposer les travailleurs à des blessures graves. Les travailleurs risquent de se blesser en soulevant et en portant, une charge est trop lourde, difficile à saisir ou trop volumineuse. L’effort physique devenant trop intense, ils doivent se plier et se tordre lors de la manipulation de charges lourdes.

Cela rend la charge difficile à contrôler et augmente considérablement le risque de blessure et d’accident. Ces blessures peuvent inclure : des entorses et foulures musculaires, blessures aux muscles, ligaments, disques intervertébraux et autres structures du dos, blessures aux tissus mous tels que les nerfs, les ligaments et les tendons des poignets, des bras, des épaules, du cou ou des jambes, une hernie abdominale et autre douleur chronique.

Certaines de ces conditions sont connues sous le nom de microtraumatismes répétés, de syndrome de surutilisation professionnelle, de trouble traumatique cumulatif et de trouble musculo-squelettique lié au travail.

Comment remédier aux troubles et microtraumatismes répétés en grande distribution

D’abord, utiliser des aides de levage mécaniques ou des équipements de levage (gerbeur, transpalette…) et s’assurer qu’ils sont utilisés correctement et entretenus conformément aux spécifications du fabricant.

Vous pouvez vous assurer que l’aménagement / la conception du magasin limite le besoin de pousser, de tirer ou de transporter de l’équipement ou des charges (par exemple, une bonne conception des chemins, des surfaces de plancher permettant de déplacer les palettes directement vers les zones de stockage).

Veuillez placer les étagères et les rayonnages dans les zones de stockage à des hauteurs accessibles. Assurez-vous que les comptoirs de service et les surfaces de préparation des aliments se situent entre les hanches et la taille.

Former les équipes aux techniques de levage appropriées. Assurez-vous que les travailleurs ne sont pas exposés à des travaux répétitifs ou à fort impact pendant de longues périodes. Envisagez le partage de poste ou la rotation des postes.

Commandez du stock en plus petits volumes, plus faciles à stocker et à soulever.

Les chutes en grande distribution

Les accidents de glissade et de chute touchent la plupart des entreprises et nous soulignons souvent l’importance d’avoir un bon programme de gestion des risques pour aider à éviter ce type d’événements.

Parmi les rayons concernés par ces risques, les rayons frais et traditionnel des supermarchés et hypermarchés sont plus exposés aux risques de chute en raison des surfaces humides. Les produits qui tombent au sol et les clients qui font tomber ou renversent accidentellement des produits peuvent également créer des risques pour les employés et les autres clients du magasin. Il existe un certain nombre d’exemples de détaillants en alimentation qui ont dû verser des sommes importantes après que des clients se sont blessés dans un accident de glissade et de chute. La plus fameuse est l’épisode de la feuille de salade qui traîne dans les rayons, provoquant des chutes pour le personnel ou les clients.

Le plus souvent en grande distribution, ce sont les chutes d’échelles qui causent souvent de graves blessures pour les employés. Si vous avez besoin de travailler en hauteur, déterminez si une échelle convient au travail que vous faites. Les travailleurs peuvent être lésés par un travail en hauteur sans protection antichute adéquate, le fait de travailler sur des cha. Sur l’effort, une formation ou planification insuffisantes et enfin l’utilisation d’un mauvais outil pour le travail, par exemple, utiliser une échelle lorsque ce n’est pas sûr de le faire.

Comment y remédier ?

Les échelles et les escabeaux n’offrent pas de protection contre les chutes. Aussi, ils doivent être utilisés pour les tâches à faible risque et de courte durée. L’utilisateur doit maintenir trois points de contact avec une échelle ou un escabeau pour réduire la probabilité de glisser et de tomber.

Il convient également de choisir les bonnes chaussures de sécurité adaptées à son travail.

Les risques de contaminations

Les frayeurs liées aux risques d’épidémie du Covid19 de 2020 peuvent laisser une impression durable dans l’esprit du consommateur, entraînant une perte énorme pour l’industrie de la grande distribution.

En perpétuel contact avec les clients, les caissières sont les plus exposées aux risques de contaminations par des produits infectés et diverses maladies.

Comment y remédier ?

Il est important de vous assurer que votre entreprise est protégée au cas où l’un des produits que vous vendez finirait par rendre l’un de vos clients malades. Assurez-vous toujours de retirer le produit potentiellement dangereux. Equipez votre personnel des matériaux de protection adéquate : masque, produits désinfectants, gants de protection, etc. Pour les caissières, fortement exposées aux risques, il existe des consignes et recommandations pour se prémunir d’éventuels risques de contamination.

Les préjudices moraux et psychologiques lié à un mauvais management

Certains travailleurs peuvent également se sentir isolés. Plus exposés aux menaces, à la violence verbale ou physique, le management est souvent le premier responsable. Cela peut affecter les travailleurs physiquement et mentalement, entraînant une augmentation des niveaux de stress, une diminution du bien-être émotionnel, une réduction des stratégies d’adaptation et une baisse des performances au travail.

La violence peut prendre de nombreuses formes, allant de l’agression physique et de la violence verbale à l’intimidation et au comportement menaçant de bas niveau. La violence ou les menaces de violence sur le lieu de travail ne sont jamais acceptables. La violence ou les menaces de violence peuvent provenir de clients, de collègues ou même de membres de la famille ou de connaissances d’un travailleur.

Un client agressif et un environnement insalubre (mauvais éclairage, pollution sonore, …) peuvent aussi être sources de stress pour les professionnels au sein de la grande distribution. Ceux-là peuvent provoquer des accidents et avoir un impact sur la santé.

Comment y remédier ?

Aussi, n’hésitez pas à en parler à votre responsable et à vos collègues. Prenez connaissance de l’organisation du travail et des tâches de chacun dans l’entreprise et informez-vous à qui adresser un client agressif.

Quelle protection pour l’employeur

Avoir un programme de gestion des risques en place avec une documentation et des dossiers appropriés peut faire une différence en matière de litige. Au-delà de cela, la meilleure réponse est d’être proactive pour protéger votre entreprise des dangers. Un contrôle ponctuel à intervalles réguliers est toujours recommandé. Avoir également un agent de sécurité capable de témoigner et de faire des enregistrements en cas d’incident peut aider.

L’assurance est la clé

Prendre des précautions contre ces risques est une première étape importante, mais parfois vous ne pouvez pas contrôler ce qui se passe et vous pouvez subir une perte. Dans ces cas, il est important de souscrire une assurance appropriée pour votre entreprise, afin que les coûts ne tombent pas entièrement sur vos épaules.

Métier

Jonathan Le Borgne Twitter

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.