Les déçus de la prime de 1000 euros

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Il y a quelques semaines, les enseignes de la grande distribution ont annoncé tambour battant qu’elles verseraient des primes pour récompenser les salariés mobilisés sur le terrain. 4 semaines après, certaines décisions sont tombées et nombre de salariés assurent qu’ils ne recevront pas cette prime.

Le versement de cette prime fait encore beaucoup débat au sein des professionnels de la grande distribution. En deuxième ligne face à cette épidémie, le secteur reste ultra mobilisé pour permettre aux consommateurs de s’approvisionner. Les effets d’annonce peuvent avoir des conséquences sociales sur des métiers déjà en tension.

Lire aussi : Pourquoi tous les salariés de la grande distribution ne toucheront pas la prime de 1000 euros

Chez Auchan une prime proportionnelle au temps de travail

Auchan avait été une des premières enseignes à annoncer le versement de cette prime de 1000 euros à ses salariés. Toutefois, loin de la promesse faite en mars dernier qui concernaient les 65000 salariés, les modalités de versement ont quelque peu été éclaircies.

Celle-ci sera en effet proportionnelle au temps de travail effectif. Cette prime sera calculée au prorata du temps de travail effectif. Ce versement devrait se faire le salaire du mois d’avril.

Dans le détail, les salariés ayant travaillé plus de 28 heures par semaine du 15 mars au 18 avril toucheront bien la prime de 1000 €. Ceux qui ont travaillé entre 10 et 28 heures toucheront une prime en fonction des heures travaillées. Et ceux ayant fait moins de 10h toucheront 50 €.

« Il est normal d’associer le temps de travail en entreprise »

Direction Auchan Retail France

Chez Carrefour, pas de primes généralisées pour les magasins franchisés

Du côté de l’enseigne Carrefour, de nombreuses interrogations sur le versement de cette prime concernaient les magasins franchisés. « On se demandait si dans les Carrefour les franchisés auraient le droit à la prime de 1000€ annoncée… La réponse est tombée, finalement c’est NON » déplore cette salariée de l’enseigne.

Cette question demeurait en effet en suspens. Si le PDG de l’enseigne, Alexandre Bompard, avait insisté pour que cette prime soit versée à l’ensemble des salariés de l’enseigne, de nombreux salariés dont les magasins ont été placé en location gérance ou franchisés, faisait part de leur inquiétude quant à cette récompense. 70% des salariés de l’enseigne sont concernés.

« Ce n’est pas étonnant » commente cet employé, « cela dépend si l’adhérent souhaite donner la prime ou pas ».

Pour autant, certains magasins franchisés ont décidé de verser une prime à leurs salariés. Si le montant n’est pas celui de 1000 €, les modalités de paiement sont en réflexion. « Nous sommes franchisés et nous aurons 800€ de prime et un bon d’achat de 100€ » explique cet employé d’un magasin franchisé. 

« Faut choisir entre le versement de cette prime ou la clef sous la porte dans 3 mois »

Directeur d’un magasin franchisé Carrefour

Lire aussi : Prime de 1000 euros : près de 75% des salariés de la grande distribution pensent qu’ils ne la toucheront pas

L’absence de trésorerie complique le versement

Pour les directeurs de Carrefour franchisés,  « la situation de trésorerie ne le permet pas. Faut choisir entre le versement de cette prime ou la clef sous la porte dans 3 mois » précise l’un d’entre eux. 

« C’était un effet d’annonce du PDG de Carrefour au début du confinement pour motiver les salariés de l’enseigne » insiste cet autre responsable, « et on savait tous très bien que cela ne concernait en aucun cas les “franchisés “…».

« Tous les magasins franchisés n’ont pas la trésorerie pour donner une prime aussi conséquente. Chacun essaye de faire un petit peu dans la mesure de ses possibilités… Le groupe Carrefour n’aide peut-être pas à donner des primes aux employés des franchisés mais il essaye de nous fournir de quoi protéger nos employés dans ma région en tous cas » nous explique son directeur dans un magasin franchisé. 

« En tant que franchisé Carrefour je perds 30 000€ de chiffre d’affaires depuis le début du confinement » nous déclare-t-il, « et on me parle de 1000€ de prime pour mes 11 salariés… La situation financière ne le permet pas » décolère ce directeur.

Des primes pour les fonctionnaires

Dans le cadre de l’épidémie de coronavirus qui se propage en France, le gouvernement d’Édouard Philippe a prévu de débloquer plusieurs millions d’euros afin de verser des primes exceptionnelles pour les fonctionnaires. Le gouvernement « souhaite marquer sa reconnaissance » pour saluer le travail « extrêmement important » de ses salariés en première ligne face à la propagation du coronavirus.

Ce geste sera matérialisé par le versement d’une prime dont le montant pourra aller jusqu’à 1000 €. Elle sera versée à des milliers de fonctionnaires. Sont concernés : les enseignants, les surveillants pénitentiaires ou encore les douaniers sont concernés par ce versement. Les professionnels de santé disposeront également d’une gratification exceptionnelle mais au titre d’un plan précisé par le ministère de la Santé.

Enseigne

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.