Saisonnalité, formats tendance... 5 leçons à retenir de l'activité des pages Facebook locales en GSA

Pour aller plus loin dans notre compréhension des usages des réseaux sociaux à l'échelle des magasins, voici une analyse pour mieux comprendre comment les magasins utilisent les pages Facebook.

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Les réseaux sociaux sont devenus des incontournables de la communication des magasins à l'échelle des magasins... et ce n'est pas nous qui allons vous dire le contraire (!).

D'ailleurs, pour vous donner un avant-goût de l'enquête que nous menons avec les dirigeants d'enseigne sur leurs perceptions vis-à-vis de la fin potentielle du prospectus, les réseaux sociaux figurent en bonne position des alternatives privilégiées pour communiquer localement (résultat de notre enquête prévu très prochainement).

Facebook, le premier média digital des enseignes

Nous sommes convaincus que Facebook est largement sous-estimé par les enseignes de la grande distribution pour communiquer localement.

Considéré comme chronophage, non maitrisable en cas de bad buzz, difficile pour trouver des sujets et nécessitant une régularité dans les publications, beaucoup de magasins préfèrent s'en abstenir.

Pourtant, les leviers pour développer sa visibilité locale sont relativement accessibles pour tous les magasins. Il suffit de :

  • définir une stratégie éditoriale claire en mettant en avant les actions positives du magasin, en présentant les nouveaux produits / services, en valorisant les actions en faveur de l'économie locale, entre autres ;
  • activer sa communauté en point de vente pour les inviter à rejoindre la communauté par de l'affichage dynamique, des jeux-concours croisés, etc ;
  • challenger les équipes en interne (via des outils de communication) pour qu'elles soient moteur dans la création de contenus ;
  • et éventuellement définir un budget adéquate à la publicité, sans dépenser des fortunes mais au moins pour mettre en avant les meilleurs contenus ;

Ce sont 4 pistes parmi d'autres, mais ce sont celles que j'ai identifiées comme les plus simples à mettre en place.

Pour aller plus loin, nous avons analysé les statistiques de 6888 pages Facebook. Ces chiffres proviennent des activités des 12 derniers mois. Elles permettent de tirer des enseignements directement opérationnels pour gagner en visibilité sur les réseaux sociaux.

Dans cet article, retrouvez notamment nos indicateurs clés toutes pages confondues :

--> Évolution des communautés ces 12 derniers mois: on constate notamment un net ralentissement à l'été et un rebond de l'activité de septembre à décembre ;
--> Saisonnalité, activité des pages et évolution des interactions : compréhension des enjeux de visibilité mois par mois ;
--> Répartition des interactions : comment les internautes interagissent avec les pages des magasins ;
--> Répartition des formats utilisés : la photo représente 9 publications sur 10 alors que les statuts et liens sont sous-exploités (on vous explique pourquoi) ;
--> Évolution et taux d'interactions des différents formats : avec une surprise, la vidéo n'est pas le format qui bénéficient des meilleurs taux d'engagement.