Le challenge Jerusalema s’empare de la grande distribution

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

C’est LA chanson qui a fait danser le monde au début du confinement. Depuis, la grande distribution s’est emparée de cette tendance. Des danses s’exécutent dans les allées dans les magasins pour le plaisir de ceux qui les initient.

Qui veut aussi son flashmob ? Depuis quelques semaines, sous le hashtag #JerusalemaDanceChallenge on voit des dizaines de chorégraphies initiées dans les magasins. Sur la musique Jerusalema, les professionnels de la grande distribution se prêtent au jeu et à quelques pas de danse. Un défi qui fait le tour des réseaux sociaux.

Faut dire que la chorégraphie a le vent en poupe et a de quoi donner le moral à ceux qui se lancent ! Le rythme entraînant de la chanson est aujourd’hui considéré comme l’hymne du confinement. Partout dans le monde, des personnels soignants, aux mineurs dans leur camion en passant par des religieux, la chorégraphie donne des idées à la grande distribution.

Forcément, la grande distribution suit le mouvement. Que ce soit chez Carrefour, Auchan, Géant Casino ou Hyper U, quasi toutes les enseignes participent à leur manière à la tendance.

Un challenge pour la cohésion d’équipe

Dans les allées des magasins, les professionnels s’y sont vite pris au jeu : « ça apporte un peu de joie en cette fin d’année difficile », rapporte cette employée de Carrefour Langeux qui a relevé le défi. « On a voulu nous aussi marquer le coup pour Noël. C’était super à faire ! Même notre directeur a joué le jeu », explique une employée dans un autre magasin.

Dans les équipes, le challenge a un effet mobilisateur et assure un peu de cohésion d’équipe : « ça permet de s’amuser entre nous et de tisser d’autres liens professionnels », commente une autre employée, « c’est une belle preuve d’esprit d’équipe et de plaisir à travailler pour l’enseigne », ajoute une autre employée.

Côté coulisses, la chorégraphie implique un minimum de préparation. Dans ce Super U à Échillais qui a initié le challenge en juin dernier « tout s’est fait en 1 semaine », explique une des danseuses, «  chacun s’est entraîné chez lui. Nous avons ensuite fait une répétition tous ensemble 1 heure avant de tourner la vidéo et le tour est joué », sourit une des initiatrices.

Diffusées sur les réseaux sociaux, les vidéos ont des effets « viraux » et cumulent plusieurs milliers de vues. Les commentaires sont même bienveillants de la part des clients, « vraiment bien », « bravo à tous », « on en veut encore », « on ressent la bonne humeur et la bonne ambiance », peut-on lire sous certaines vidéos. Le défi plaît.

Alors, à qui le tour ?

EnseigneRéseaux Sociaux

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.