8 conseils clés pour améliorer la communication de la grande distribution sur les réseaux sociaux

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Le monde du commerce a bénéficié d’une forte visibilité sur les réseaux sociaux en 2020. L’exposition du secteur durant le confinement a redoré l’image que les consommateurs ont vis-à-vis des supermarchés et hypermarchés de France. Les réseaux sociaux seront en 2021 un levier essentiel pour toucher des clients localement.

Les années se suivent et les réseaux sociaux changent. Au fil des pratiques, des usages et des nouvelles fonctionnalités proposées par les Facebook et consorts, les entreprises redoublent de créativité pour s’attirer de la visibilité.

Pour les commerces, développer ses ventes sur le web devient essentiel. La transition numérique s’impose pour séduire les consommateurs toujours plus enclins à poursuivre leurs achats sur le web.

Toutefois, malgré les opportunités permises par les réseaux sociaux, ils sont peu utilisés pour la vente. 

Puisqu’il est essentiel d’être à jour sur les tendances imposées par les réseaux sociaux, dans cet article, je vous présente 10 conseils à appliquer de suite pour développer vos communautés et rester en contact avec elles.

Les commerces vont tirer profit des achats en ligne via Instagram

Nous allons entrer dans l’ère de l’expérience sociale. Autrement dit, les réseaux sociaux ne seront plus uniquement des leviers pour partager des informations ou engager la conversation avec des clients. L’ère de demain consiste à créer des expériences pour vos communautés.

Dans les mois qui viennent, les marques et les enseignes proposeront des expériences en ligne. Sous des formats en direct (soit en Facebook live, soit sur Instagram ou sur d’autres plateformes type Zoom) les commerces utiliseront les réseaux sociaux pour présenter leurs produits ou services. Le but ? Entrer directement en interaction avec les clients du magasin et répondre à leurs questions.

À l’avenir, les Facebook et Instagram intégreront des fonctionnalités permettant d’acheter directement depuis la boutique tels qu’il existe déjà avec l’onglet shopping sur Instagram.

Soigner sa présentation

S’il y a bien une chose que les consommateurs détestent, c’est de chercher le nom de votre entreprise sur les réseaux sociaux et de ne pas réussir à vous trouver.

Pour maximiser vos chances d’être trouvé, Instagram a annoncé qu’il simplifiait la recherche des comptes sur le réseau social. Ainsi, il est déjà recommandé de soigner la description de votre entreprise.

Un conseil : mettez en avant les informations servicielles clés (heure d’ouverture, site web, etc) de votre supermarché ou hypermarché et complétez-les ces informations de votre situation géographique.

Transparence et authenticité de rigueur

2020 l’a déjà confirmé. Le principal vecteur de la visibilité sur les réseaux sociaux consiste à SE MONTRER. En incarnant la communication de l’enseigne, cela permet de gagner la confiance de votre audience.

Les gens veulent voir des visages. Prenez des photos de vos équipes, réalisez des mises en scène, partagez les coulisses et le quotidien des collaborateurs. Même pour les jeux-concours, préférez des photos avec des collaborateurs plutôt que de montrer des photos simples de produits à faire gagner.

Si vous avez constaté une érosion de votre visibilité sur les réseaux sociaux ces derniers mois, c’est normal, et ce n’est pas uniquement de la faute des algorithmes (vous savez ces calculs qui ordonnancent les publications sur les réseaux sociaux).

Cette érosion s’explique par une saturation de l’espace social média : plus d’entreprises, donc moins de place pour attirer l’attention des internautes.

C’est la raison pour laquelle de plus en plus d’entreprises recourent à des budgets dédiés à la publicité sur les réseaux sociaux. La grande distribution n’échappe pas à la règle. De nombreux magasins utilisent déjà la publicité pour “booster” des publications.

Ce levier tend à se professionnaliser en fonction du cycle de vie du client. Par exemple, il pourra se faire via deux scénarios. Scénario A : le client est connu et identifié dans une base de données, le magasin lui “booste” une publication promotionnelle à un segment de la clientèle. Scénario B : le client n’est pas connu de la base de données, la page Facebook “boost” une publication qui présente les valeurs de l’enseigne.

Nous détaillerons plusieurs techniques dans une newsletter dédiée. Lien de préinscription ci-dessous.

Comprendre les principes de bases d’une publicité Facebook réussie

Cela va de pair avec le conseil précédent. Pour bien utiliser la publicité (et pour ne pas gaspiller son argent), il est impératif de connaître le fonctionnement de la publicité sur les réseaux sociaux.

Cela se résume en deux étapes : la première consiste à appréhender au mieux les outils publicitaires et d’écrire une stratégie digitale pour toucher efficacement vos clients. La seconde consiste à savoir mesurer les effets d’une publicité efficace.

La publicité Facebook ne s’improvise pas. Loin de là

L’utilisation des contenus générés par les utilisateurs

Il suffit de regarder les hashtags concernant les marques pour se rendre compte que les utilisateurs partagent du contenu les concernant. Tout donne lieu à du partage sur les réseaux sociaux, que ce soit en publication classique ou en stories.

Repérer les photos postées par les clients d’un magasin sont une mine d’or pour animer une communauté. Cette veille encourage même les utilisateurs à poster des contenus plus régulièrement.

Ces contenus peuvent aussi être des avis laissés sur Google ou Facebook. Certains magasins mettent en scène certains avis clients pour valoriser ceux qui parlent de l’entreprise positivement. Le positif attire le positif.

La mode est au format court

L’avènement de TikTok a bousculé les codes des réseaux sociaux. Désormais, les contenus courts de 3 à 15 secondes sont appréciés par les plateformes sociales.

Parce qu’elles sont funs et généralement positives, ces vidéos engagent facilement les internautes. On voit déjà des magasins utiliser les fonctionnalités de TikTok pour diffuser ces mêmes vidéos sur d’autres plateformes.

…mais la mode est aussi au format long

C’est une contradiction avec le conseil précédent. En effet, si le format court est tendance, car facile à créer, les formats sont aussi largement appréciés.

Les vidéos longues séduisent encore les marques et les entreprises. Leur visibilité est même largement supérieure à des vidéos courtes quand celles-ci sont bien réalisées.

Poussés notamment par Watch (l’onglet de vidéo longue de Facebook) et d’IGTV (l’onglet de vidéo de plus d’une minute sur Instagram), ces vidéos peuvent avoir des effets moteurs sur la visibilité des entreprises. Aux supermarchés et hypermarchés de trouver des opportunités dans leur stratégie de contenu.

Du contenu qui devient omnicanal

Le développement des écrans en point de vente est une aubaine pour le format vidéo. Pour optimiser ces nouveaux outils du commerce, les écrans font place aussi bien à des vidéos promotionnelles qu’à des vidéos pédagogiques.

Que l’écran soit positionné en vertical ou en horizontal, il devient un atout pour les magasins pour diffuser du contenu à haute valeur ajoutée. Le but ? Faire rester les clients plus longtemps sur le point de vente et les inviter à découvrir de nouveaux produits. Cela va dans le sens de l’amélioration de l’expérience client.

Réseaux Sociaux

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.