Reconfinement : quelles consignes des magasins pour les commerciaux

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Eux aussi ont leur quotidien chamboulé avec les annonces du reconfinement. Les commerciaux et représentants voient leur activité stoppée nette alors qu’une forte activité commerciale s’annonçait.

Au printemps dernier, la crise sanitaire liée à la propagation du Covid19 avait mis au repos forcé de nombreux commerciaux GMS. Les animations commerciales, les réimplantations et les nouveautés produits, entre autres, étaient de loin les premières préoccupations des chefs de rayons en magasin.

Des commerciaux inquiets de la situation

« Nous sommes considérés comme non essentiels… », s’inquiète déjà cette commerciale. Car, en effet, le reconfinement met dans le flou l’activité des commerciaux. En fonction des magasins et des enseignes, les consignes ne sont pas les mêmes.

« On tourne en théorie avec l’attestation », explique dans un premier temps ce commercial. Si ces derniers ont le feu vert et l’autorisation de travailler de la part de leur employeur, ces derniers s’inquiètent : « maintenant il faut que les magasins nous acceptent ». Certains commerciaux nous ont déjà alertés qu’ils se sont « refusé l’entrée dans toutes les grandes surfaces », explique un autre commercial. Une décision somme toute logique hier au vu de la situation des magasins ces derniers jours

D’autres sont plus fatalistes et pensent que les deux prochaines semaines vont être consacrées au remplissage des rayons : « laissons les magasins s’adapter à cette seconde vague », insiste ce commercial tout en espérant « qu’il sera possible de prendre rendez-vous ».

Lire aussi : L’accélération de la digitalisation des relations commerciaux / chefs de rayon

Des situations très différentes selon les magasins

Difficile de tirer des conclusions sur le sort des commerciaux en grande distribution. Les situations varient.

Sur le terrain, les managers énoncent plusieurs décisions qui varient d’un magasin à l’autre : pour le moment « aucun changement, nous n’avons reçu aucune restriction si ce n’est d’imposer le port du masque et les gestes barrière ».

Un autre commercial explique qu’ « on est accepté avant ouverture pour faire les remplissages en rayons avec les équipes, mais après ça dépend des enseignes. Hier je me suis fait refouler de 2 magasins », concède-t-il.

Certains magasins proposent déjà des accès limités : « on est autorisés à venir de 5h à l’ouverture de 9h. Après nous sommes interdits de magasin et pas de rendez-vous possible », explique un autre commercial GMS.

D’autres chefs de rayon expliquent qu’il n’y a « plus de visites chez nous jusqu’à nouvel ordre…. Sauf production locale ». « Chez Leclerc normalement ils sont acceptés ! Mais de préférence sur rendez-vous », insiste cette autre cheffe de rayon.

Les commerciaux sont les « bienvenus dans les magasins » officialisent les enseignes de la grande distribution

Comme les exemples ci-dessous, les décisions étaient en vérité très disparates hier. Des directives venant du siège s’officialisent pour généraliser le sort des commerciaux pour les prochaines semaines et bonne nouvelle, les commerciaux sont les « bienvenus dans les magasins ».

Les annonces étaient en effet attendues et ne se sont pas fait attendre.

Toutes les enseignes ont officialisé les mesures. Carrefour, Système U Casino, Auchan, E.Leclerc et Intermarché annonçent que les forces de ventes sont autorisés à venir en magasin. De quoi garder le sourire et continuer à exercer son métier.

Métier

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.