Le 13 Mars 2020, le jour de tous les records en grande distribution

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Vendredi 13 mars, la propagation du coronavirus a précipité les consommateurs dans les rayons des supermarchés, hypermarchés et commerces de proximité. Suite à l’allocution du président de la République, les clients se sont rendus en masse pour s’approvisionner. Résultat : des chiffres records pour de nombreux enseignes.

La crainte d’un confinement général comme dans les autres pays fortement touchés par le Covid-19 s’est propagé dans l’esprit des consommateurs. Dès vendredi, suite au discours du Président de la République, de nombreux clients se sont rués dans les allées des magasins afin de s’approvisionner en matières premières. Certains magasins ont même fermé le rideau jusqu’à très tard jeudi soir.

Les 3 jours qui ont suivi ont été très dense au sein des enseignes. La grande distribution a été prise d’assaut : une situation totalement inédite dans ce secteur plutôt habitué aux fortes affluences en période de fêtes. Dans ces journées sans précédent, les chiffres d’affaires des produits de grande consommation “a plus que doublé” selon le cabinet d’étude Nielsen.

Vendredi 13 « restera pour longtemps une journée record pour la grande distribution » affirme le cabinet dans un communiqué. Les Français se sont littéralement rués dans les magasins avant l’annonce d’un confinement général et des éventuelles restrictions de déplacements. Le cabinet précise déjà que Jeudi avait été un jour fort en terme de chiffres d’affaires, celui-ci progressant de 30% par rapport aux jeudis précédents. Une affluence également remarquée sur les sites e-commerces. Les fortes hausses de connexion simultanées ont provoqué une panne des serveurs et donc une inutilisation des sites web.

« Les magasins ont vu leur chiffre d’affaires grande consommation plus que doubler »

Nielsen

« On a fait le chiffre d’un Noël »

Lors de ce vendredi 13 mars, les ventes ont bondi de 109%. Pour les « catégories sensibles », c’est-à-dire les pâtes, le sucre, le papier toilettes ou la farine, la progression monte même à 174%.

Cela dit, la grande distribution fonctionne bien. Si les rayons étaient vidés parfois en quelques heures, les stocks ont tenu et les enseignes se sont réapprovisionnés. Malgré des manquements dans les rayons, le cabinet explique qu’en moyenne « 9 produits sur 10 étaient disponibles en rayon ».

« Il faut saluer le travail des distributeurs, qui ont mobilisé toutes leurs équipes, tant au siège qu’en magasin, pour atteindre ce taux de 90 % de disponibilité – avec une telle affluence, c’est un véritable tour de force »

Daniel Ducrocq, directeur du service distribution de Nielsen

Le boom des drives et de la livraison à domicile

Dans les drives, les enseignes ont vu leurs commandes en lignes boostées. Toujours selon Nielsen, Le secteur du e-commerce a progressé 4 fois plus vite que les magasins physiques.

« Le e-commerce bénéficie d’un contexte des plus favorables qui, après les gilets jaunes et les grèves de fin 2019, accélère l’adoption de ces circuits alternatifs sur l’alimentaire. Un phénomène que l’on constate dans de nombreux pays ».

Anne Haine, directrice générale de Nielsen France.

Le drive a connu une progression de +29% par rapport l’année passée. Pour la première fois, le secteur du e-commerce a représenté plus de 7% de part de marché hebdomadaire.

La livraison à domicile a également tiré profit de ces comportements. Elle enregistre une croissance de 72,2% par rapport à 2019.

L’après Covid-19 devrait être favorable aux acteurs du e-commerce

« Il s’agirait d’un changement significatif dans les comportements d’achat : séduits par les achats online pour éviter les contacts humains en magasin, une nouvelle clientèle pourrait être convaincue à l’usage par les autres avantages du e-commerce (praticité, gain de temps). »

En rayon, une journée « de folie » et un retour au calme

Définitivement, la grande distribution s’en souviendra. Les professionnels en première ligne aussi. “C’était du jamais vu, en 30 ans de boîte je n’ai jamais vu ça” raconte ce chef de rayon tout en complétant “que les enseignes avaient anticipé ces derniers jours les approvisionnements”.

Ce mardi, premier jour du confinement, le calme semble être revenu et l’affluence est revenu à la normale. « Le calme de cet après-midi a fait du bien aux équipes qui ont réalisé des chiffres records depuis ce vendredi.. il était temps. Nous n’aurions pas pu continuer sur ce rythme » explique Coralie. 

« Ce matin c’était apocalyptique et cet après-midi un grand calme »

.

Cette journée clôture 3 jours très intenses au sein de la grande distribution. Ce premier jour de confinement va quant à lui laisser place à plus de calme et permettre aux professionnels de souffler quelques jours et de remettre les rayons en état. Mais jusqu’à quand durera ce calme ?

Enseigne

Jonathan Le Borgne Twitter

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.