Green big, la start-up qui réduit le plastique en paillettes, s'installe dans les supermarchés

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Depuis quelques mois, Green Big, la jeune start-up normande fondée en 2017, installent de nouveaux robots à l’entrée des magasins. Appelé b:bot, l’idée est née d’une idée simple mais révolutionnaire : celle d’une solution de recyclage des bouteilles plastique rentable qui permettrait de financer l’intégralité de la bouche de recyclage grâce à du plastique recyclé.

En cours de déploiement en France, le robot b:bot permet de collecter les bouteilles en plastique et de le réduire en paillettes, matériau dont on connaît les dangers pour la planète s’il ne finit pas dans une poubelle.

L’avantage de l’appareil est qu’il trie et broie les bouteilles au lieu de les compacter, tout en motivant le consommateur. L’appareil dispose d’une interface interactive et digitale attractive.

En réduisant les bouteilles plastiques en paillettes, b:bot parvient à réduire les coûts logistiques et à augmenter le prix de revente de ses paillettes de manière significatives.

Rappel : chaque année ce sont environ 14 milliards de bouteilles plastiques qui sont jetées. Un chiffre colossal. Et seulement 1 bouteille sur 2 est recyclée. 50% sont transformées en produits divers et seulement 5% redeviennent des bouteilles dans une vraie logique d’économie circulaire. Le gouvernement vise 100% de plastique recyclé en 2025.

Une présence en grande distribution

L’appareil séduit les acteurs de la grande distribution. Il est déjà installé dans de nombreux Super U, notamment celui de Saint-Langis-lès-Mortagne en Normandie. Des discussions sont en cours avec la majorité des autres enseignes.

La solution permet un stockage de 3000 bouteilles plastiques réduit en paillettes de 10 mm et ce dans moins d’1m2 : un argument de poids “d’autant que nous connaissons les préoccupations des magasins en matière de mètres carrés” précise l’un des membres de l’équipe.

L’objectif de l’appareil est de broyer le plastique. Truffée de capteurs, b:bot permet également de tirer les morceaux par couleurs, le tout sous les yeux du consommateur.

Si la solution vous intéresse, contactez-les ici : https://www.b-bot.com/

Une solution responsable et “made in France”

Le plastique est ensuite transporté auprès d’un recycleur qui utilisera les paillettes de plastiques afin d’en produire de nouvelles. 

Le déploiement des appareils est en cours. L’objectif affiché par Thierry Noyer, patron du premier magasin équipé d’une machine b:bot, est de le faire installer dans les 1300 magasins U de France.

Autre ambition : que le plastique collecté permet de fabriquer les bouteilles des jus de fruits de la marque U avec 100% de PET recyclé.

Connectée, dotée d’une intelligence artificielle et blockchain permettent de dématérialiser la consigne, de fidéliser l’utilisateur, de l’intégrer à notre communauté, et de donner du sens au recyclage en partenariat avec des associations.

Un concept qui séduit (aussi) les consommateurs.

L’appareil est simple d’utilisation. Pour chaque bouteille réduite en paillettes, 1 à 2 centimes sont reversés en bon d’achat aux clients ou en don aux associations. Alors préparez-vous bientôt à amener vos bouteilles en plastique la prochaine fois que vous allez faire vos courses 😉

RSE

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.