⚡ Des Outils, des Ressources et des Idées pour préparer le Commerce de Demain Plus d'infos

Un magasin Carrefour City

Voici ce que les franchisés Carrefour reprochent à l’enseigne

Les franchisés se regroupent pour défendre leurs droits.

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Ce sont plus d'une centaine de gérants de magasins Carrefour qui se sont réunis à Rennes au tribunal de commerce. Gérants de magasin Carrefour City, Express et Contact, ils ont souhaité marquer le coup en nombre pour montrer leur mobilisation. 

Car l'enjeu est de taille pour eux. Tous dénoncent les pratiques de Carrefour jugées abusives : « tant que l'AFC était en médiation avec Carrefour, les gérants ne pouvaient pas communiquer, mais depuis que l'assignation a été officialisée la semaine dernière ils communiquent avec des médias », explique ici une source proche.

Pour le moment Carrefour se veut discret et « minimise ce qu'il se passe », nous précise un des franchisés, « c'est peut-être la clé de voute de leur système de franchise qui est en train de s'effondrer », complète-t-il.

💡
Depuis 4 ans, 47 franchisés ont assignés Carrefour et les 47 ont gagnés leur procès.
Carrefour La Grande Arnaque : notre avis
Notre avis sur le livre Carrefour La Grande Arnaque écrit par Jérôme Coulombel, ancien directeur juridique de l’enseigne.

Sur quoi porte l'assignation

« Aujourd'hui, sur un panel de produits qu'on a testés, on achète, en tant que professionnels, notre marchandise plus chère que le client en hypermarché », raconte ici un franchisé. Les franchisés se sentent lésés, car ils paient leurs fournisseurs plus cher que les hypermarchés Carrefour et doivent donc vendre leurs produits plus chers aux consommateurs.

Enfermés dans une « prison contractuelle » comme expliquée ici, les franchisés sont pour certains dans des difficultés financières.

Malgré des tentatives de dialogue « pour trouver des solutions et équilibrer notre relation avec leur franchiseur », les franchisés regrettent des réunions résumées « à des comités d'échanges avancés, des discours descendants, sans aucune écoute ni volonté de changement encore moins d’évolution ».

L'assignation porte sur :

  • Le montage contractuel imposé entraine un déséquilibre significatif ;
  • Le déséquilibre significatif entre les droits et les obligations de chaque partie ;
  • L’absence de rentabilité économique du franchisé ;
  • Détournement de la franchise participative par le jeu des clauses statutaires et du pacte d’associé ;
  • Les statuts une impossibilité de sortie du réseau au bénéfice inévitable de Carrefour

Affaire à suivre.

Enseigne

Jonathan Le Borgne Twitter

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.

commentaires