⚡ Des Outils, des Ressources et des Idées pour préparer le Commerce de Demain Plus d'infos

Quelle stratégie réseaux sociaux pour les super- et hypermarchés en 2024

Voici une stratégie simple à mettre en place pur développer la communication locale d'un point de vente sur les réseaux sociaux.

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

À quoi ressemblera la communication réseaux sociaux des magasins en 2024 ? Difficile à prédire. Mais toujours est-il que le sujet est pris au sérieux par les magasins qui voient dans les réseaux sociaux, entre autre, un moyen de véhiculer les valeurs de l'enseigne, de témoigner de leur initiative sociétales, de soigner leur marque employeur, etc.

Et d'autres, à tort, qui voient Facebook comme un catalogue promo.

2024 sera le prolongement de 2023 avec sans doute des boulons qui vont se resserrer autour des bonnes et des mauvaises pratiques :

  • bonnes pratiques : les réseaux sociaux valorisent les marques et entreprises qui créeront vraiment du contenu (contenu unique, vidéo sneak content de qualité, vidéos longues) ;
  • mauvaises pratiques : les réseaux sociaux pénaliseront encore plus les contenus non conformes aux exigences des plateformes (utilisation abusives des jeu-concours, partage abusive de contenu prix et produits) ;

Dans cet article, on partage une stratégie de contenu simple à mettre en place pour un pointe de vente.

Des outils pour dynamiser la communication locale de votre point de vente
Formation, Elearning, template... : voici des outils clés en main pour développer la communication locale de votre supermarché

Différence en organique et paid dans une stratégie de communication locale pour un point de vente

L'organique, en marketing, est une discipline peu valorisée comparée au paid. Nécessitant de la créativité, d'une stratégie éditoriale fine, les performances organiques sont souvent dévalorisées au profit des campagnes paid dont le ratio budget/impact est souvent controversé.

Pour cela, avant d'expliquer quelle stratégie mettre en place, il faut bien comprendre la différence entre organique et paid. Quelques points clés à savoir pour aborder 2024 : 

  • l'organique correspond aux utilisateurs qui ont vu le contenu de manière naturelle (abonnés, partages), tandis que le paid correspond aux utilisateurs visés via des campagnes sponsorisées ;
  • l'organique a un impact plus fort, car il repose sur une interaction directe avec le contenu, contrairement au paid qui vise plus d'utilisateurs sans garantie d'impact ;
  • pour améliorer son organique, il faut trouver sa ligne éditoriale et son ADN, produire du contenu engageant de qualité régulièrement. Pas de contenu = pas de visibilité ;
  • les réseaux sociaux évoluent vers des algorithmes de recommandation personnalisée comme TikTok. Cela vaut de plus en plus pour Instagram et Facebook. Il faut donc que le contenu plaise aux utilisateurs plutôt que de miser uniquement sur le nombre d'abonnés ;
  • il n'y a pas de règle fixe, mais il vaut mieux privilégier d'abord le développement organique avant d'éventuellement de booster certains contenus qui fonctionnent déjà bien.
Différence entre communication organique et paid en grande distribution

En partant de ce constat, voici une stratégie en deux à mettre en place pour un point de vente.

Cet article est réservé à nos abonnés

S’abonner

Vous avez déjà un compte? Se connecter