Les MarketPlace, le nouveau terrain de jeu des enseignes de la grande distribution

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Le sujet des marketplaces est depuis quelques mois et années répandu dans le monde entier. Toutes les entreprises s’y intéressent, qu’elles interviennent dans le domaine de la distribution B2C ou dans le domaine industriel B2B. Mais de quoi s’agit-il ce phénomène ?

Aujourd’hui, le modèle de marketplace a largement fait ses preuves. En France, il est estimé que le volume des ventes réalisées sur ces plateformes a augmenté de près de 50% durant les 2 dernières années et 35 % des clients effectuent régulièrement des achats sur des marketplaces, ce qui génère plus de 3 milliards d’euros de ventes par an, soit près de 10 % des ventes en ligne. Tout le monde y trouve son compte. C’est pourquoi il est impossible de rester indifférent à ce canal de distribution stratégique.

Qu’est-ce qu’une marketplace ?

La marketplace, le site e e-commerce multi vendeurs, est un service qui permet de mettre en relation des acheteurs et des vendeurs sur Internet. Il est géré par un champ juridique, entrainant des opérations de banque et services de paiement contre une rémunération ou avantage économique. À ses débuts, la marketplace visait le B2B qui permettait de répondre à des appels d’offre. Avec la démocratisation des achats des particuliers sur le web, le terme de marketplace a évolué pour s’étendre à la vente de professionnels à des particuliers ou même entre particuliers.

Ainsi, des services comme Amazon, facebook, ou encore Cdiscount mettent à disposition des espaces de vente pour des milliers de vendeurs et leur font bénéficier des fonctionnalités de leur plateforme et des centaines de milliers de visiteurs qu’ils attirent chaque mois. Certaines marketplaces proposent également la prise en charge du stockage et de l’expédition des produits afin d’offrir une excellente expérience utilisateur aussi bien au vendeur qu’à l’acheteur.

Les différents types de marketplace

Il existe plusieurs typologies de marketplace. Les produits qu’on trouv sur les marketplaces sont fonction de la typologie du site mère. On trouve entre autres :

La marketplace B2C

La marketplace B2C (Business to Consumer) sert à mettre en relation les vendeurs professionnels et les acheteurs particuliers. C’est ce qu’on connait aujourd’hui de cette plateforme avec des acteurs comme Amazon, La Redoute, Cdiscount ou Spartoo.

Selon Xerfi, institut d’analyse économique sectorielle en France, les marketplaces B2C sont à l’origine de 30% du volume d’affaires total des principaux commerçants en ligne en 2018 contre 9% en 2012 en France. De plus, elles génèrent la moitié du chiffre d’affaires du e-commerce au niveau mondial.

La marketplace B2B

La particularité de la marketplace B2B (Business to Business) est de mettre en relation des professionnels qui souhaitent établir une relation commerciale sur la durée, en comparaison à des consommateurs B2C dont le besoin est souvent ponctuel.

Cette plateforme permet donc aux professionnels de gagner en productivité dans leurs achats, et répond à leurs besoins de technologies intuitives, simples et pratiques.

Une des marketplaces B2B la plus connue est Alibaba.com. Via sa marketplace, il met en relation des grossistes asiatiques avec des entreprises situées un peu partout dans le monde.

La marketplace C2C

La marketplace C2C (Consumer to Consumer) est un espace destiné aux transactions entre particuliers. C’est une véritable solution pour les vendeurs. Il s’agit donc uniquement de transactions entre particuliers. Une des marketplaces C2C la plus connue est Airbnb mais on peut également citer Bedycasa, e-loue ou le nouveau service Facebook Marketplace. Des sites d’annonces comme LeBonCoin sont également considérés comme des marketplaces C2C même s’ils ne s’occupent pas de la transaction.

La marketplace horizontale

Les marketplaces horizontales regroupent des vendeurs de produits issus d’un grand nombre de catégories. Son objectif est de proposer l’offre la plus large possible. Une des marketplaces la plus connue, on cite Amazon, qui est la plus célèbre des entreprises de commerce en ligne horizontal. Sur cette marketplace, on retrouve des livres, des meubles, de la nourriture, des vêtements, des jouets, des logiciels, de la musique, des gadgets mais aussi des services d’hébergement dans le cloud ou de musique dématérialisée. Dans le cas de marketplace horizontale.

La marketplace verticale

La marketplace verticale est destinée pour traiter les échanges pour un secteur d’activité particulier. Cette plateforme est spécialisée dans un type de produit ou de marché. On parle ainsi de place de marché verticale lorsque le bien ou le service proposé appartient à un secteur précis et qu’il est intégré dans un processus de production. Les vendeurs sur les marketplaces verticales sont aussi appelés des détaillants spécialisés.

On peut citer comme exemple qui est le plus connu dans ce modèle, ManoMano pour l’achat en ligne de produits de bricolage et de jardinage qui propose de nombreux guides et tutoriels pour les bricoleurs, ou Doctolib, plateforme de prise de rendez-vous avec des professionnels de santé.

Les marketplaces de produits

Les marketplaces de produits sont des plateformes qui proposent la vente de produits physiques neufs ou d’occasions (des livres, des DVD, des vêtements, et des produits dématérialisés comme des e-books, de la musique, des films ou encore des tutoriels vidéo on cite comme exemple openclassroom.

Les marketplaces de services

Ce type de marketplace commercialise des services proposés par des prestataires tiers et gère la mise en contact et généralement les transactions. Elle permet aussi de faciliter la prise en contact. L’exemple le plus connu dans ce type est bien Uber, mais aussi AirBnb, et les plateformes de conseil (Comatch, Toptal…) ou encore les prestations de services (Malt, TextMaster) et les travaux d’intérieur (Hubstairs, Travauxlib…).

Les avantages d’une marketplace

Les marketplaces présentent d’énormes avantage. C’est un excellent moyen pour un utilisateur de faire une étude de marché qui permet toujours d’avoir le choix.

D’abord, la marketplace rassure ses utilisateurs. Elle garantit le paiement au vendeur et prend souvent le stockage et la livraison en charge. Ce sont des éléments qui créent une confiance mutuelle entre les acheteurs et les vendeurs.

Une marketplace permet également d’avoir plus de visibilités sans faire une grande publicité des boutiques de vente en ligne. Une option qui aide beaucoup les commerçants.

D’autre part, grâce aux équipes des marketplaces spécialisées dans le référencement naturel, les offres des marketplaces sont mieux positionnées pour être bien référencé. Les marchandises auront donc une visibilité accrue.

Et enfin, les marketplaces se chargeront de gérer toutes les transactions pour ses utilisateurs.

EnseigneDigital

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.