10 étapes pour réussir sa vidéo sur les réseaux sociaux (+ des exemples en grande distribution)

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

L’intérêt de la vidéo pour animer sa page Facebook n’est plus à prouver. Levier d’engagement et générateur d’interactions, la vidéo a envahi le web et les réseaux sociaux. C’est une raison pour laquelle les enseignes de la grande distribution à l’échelle locale doivent mieux appréhender les codes pour attirer de nouveaux clients et fidéliser les existants. L’ère de la communication digitale débarque dans les supermarchés et hypermarchés de France.

Pour réaliser les vidéos de nos clients, nous avons recours à PlayPlay, une plateforme en ligne qui permet aux équipes communication, marketing et social media de créer facilement leurs vidéos. En quelques minutes et sans compétences techniques, il est possible d’y créer de magnifiques vidéos prêtes à être partagées sur les réseaux sociaux.

En fin d’article, nous vous montrerons des idées de contenus créés avec l’outil pour développer la page Facebook de votre supermarché et/ou hypermarché.

Les bases pour se lancer sur la vidéo sur les réseaux sociaux et avoir plus de fans

Recourir à la vidéo sur les réseaux sociaux n’est pas un exercice qui s’improvise. Avant de se lancer, il est nécessaire de suivre quelques étapes essentielles.

Respecter l’identité de l’enseigne

Booster sa visibilité sur les réseaux sociaux, c’est aussi soigner son image. Pour cela, pensez à rester identifiable. Il faut faire en sorte que les utilisateurs vous reconnaissent. Pour cela, utilisez les codes couleurs de l’enseigne, ajoutez un logo, utilisez les bonnes polices de caractères.

Se définir des objectifs

Avant tout, sachez pourquoi vous faites cette vidéo. Car créer une vidéo requiert souvent pas mal de temps à la réalisation. Posez-vous les questions suivantes :

  • Pourquoi créer une vidéo : donner une information, inspirer votre audience, pousser à l’achat… Vous devrez vous poser la question du message à transmettre
  • Quels moyens avez-vous : des moyens financiers bien sûr, mais aussi humains et techniques !
  • Quel ton voulez-vous donner à votre vidéo : purement informatif, humoristique, émouvant, inspirant, tout dépend de votre marque et du message à faire passer.
  • Vos clients seront-ils intéressés par vos vidéos : pour répondre à cette question, mettez-vous à leur place ! Si vous étiez Madame Leblanc, 45 ans, 4 enfants, est-ce que vous regarderiez cette vidéo jusqu’au bout ? Vous donnerait-elle envie de réaliser l’action qui est attendue de vous ?
  • Où pensez-vous les publier : sur vos réseaux sociaux (et lesquels) ? sur des écrans publicitaires en extérieur ? sur votre réseau social interne ? par email ?

Une vidéo = un message

Un post sur les réseaux sociaux doit souvent répondre à la règle : une publication = un message. Si vous multipliez les informations, l’internaute risque d’être perdu et ne pas comprendre ce que vous souhaitez transmettre.

Tourner votre vidéo (si nécessaire)

Pour alimenter votre vidéo, vous avez deux options :

  • vous pouvez produire vous-même votre contenu. L’avantage : l’authenticité. L’émotion sera ainsi probablement plus au rendez-vous.
  • vous pouvez utiliser, des photos, vidéos et GIFs libres de droit. L’avantage : la simplicité. Vous avez juste à piocher parmi les visuels que vous préférez. Le piège : choisir les photos de banque d’image trop superficielles ou que tout le monde utilise.

Sur les réseaux sociaux, le mot-clé est spontanéité. Place donc aux imperfections : cela ne vous rendra que plus crédible.

Attention néanmoins, la qualité du contenu doit être au rendez-vous : une vidéo bien cadrée et un son correct seront vos principaux atouts. Pas forcément besoin de caméra professionnelle, les smartphones d’aujourd’hui permettent de réaliser des contenus de qualité.

💡 La bonne idée : pensez à investir dans un stabilisateur pour avoir des images de meilleure qualité. Léger, transportable et facile d’utilisation, il permet de réduire les tremblements afin d’offrir une meilleure qualité d’image lors de la réalisation des images. Pour les smartphones, un des meilleurs du marché est le modèle DJI Osmo.

Soigner les premières secondes

Vous n’avez qu’une seule fois l’occasion de faire une première impression ! Sur les réseaux sociaux, les premières secondes sont primordiales pour capter l’attention. C’est là que tout se joue. Si vous captez leur attention, vous avez de grandes chances de créer de l’engagement et de faire en sorte que votre contenu soit regardé dans son intégralité.

Sortez le grand jeu pour susciter l’intérêt :

  • en posant une question : “avez-vous déjà pensé à…?”
  • en permettant au spectateur de s’identifier : “7h, le réveil sonne” avec un GIF de personnage qui casse son réveil.
  • en suscitant le suspens, avec un chiffre par exemple : 75%. C’est le nombre de personnes qui…

Pensez aux sous-titres

On oublie souvent l’importance des sous-titres dans les vidéos… et pourtant ! Des études prouvent que 85% des vidéos sur Facebook sont regardées sans son.

La plupart du temps en effet, les internautes consultent les vidéos depuis leur smartphone. Pour ne pas déranger les personnes à proximité dans les espaces publics, ils préfèrent regarder les vidéos en mode silencieux.

Par conséquent, pensez aux sous-titres pour faciliter la lecture de ces contenus et maximiser l’engagement. Vous pouvez également insérer des encarts de texte entre vos prises de vue ou vos visuels. Par exemple, si vous créez une interview vidéo, vous pouvez insérer les questions sur un applat de couleur entre chaque réponse.

Pensez à la durée de la vidéo

La durée d’une vidéo est la plus difficile à définir car elle doit dépendre de ce que vous souhaitez partager avec vos clients. Sur Facebook, la durée recommandée est de 120 secondes minimum, soit 2 minutes.

Idéalement, il faut surtout tester le bon format et trouver le vôtre, celui qui correspondra à ce qu’attend votre audience de vous.

Choisissez le bon format

Historiquement, les formats horizontaux ou 16:9 sont les plus utilisés…. et le sont toujours sur Youtube, sur les sites webs, à la télévision.

Mais aujourd’hui, sur les réseaux, c’est le format carré qui a la cote. La vidéo apparaît en plus grand et l’expérience de visionnage est donc nettement améliorée. Que ce soit sur Facebook, Instagram, Linkedin, c’est le format préféré des plateformes.

Il existe aussi un dernier format, le format vertical. Très utilisé dans les stories Instagram et Facebook notamment, il a tendance à se multiplier sur les fils d’actualité. Pourquoi ? Parce que 60% des internautes consultent les réseaux sociaux sur leur smartphone.

L’idéal est d’utiliser un outil de création vidéo qui vous permettent de passer en un clic d’un format à l’autre, comme PlayPlay par exemple.

Écrire une accroche complète

L’accroche est ce bout de texte qu’on écrit au-dessus de la vidéo sur Facebook. Cette description est essentielle pour donner le contexte de votre publication. Cette accroche doit compléter votre réalisation.

Quelques astuces pour bien la réussir :

  • la première phrase est la clé, c’est elle qui attirera l’attention de l’internaute.
  • insérez des émojis, avec modération : ils attirent l’oeil mais peuvent surcharger le message.
  • évitez aussi de mettre des mots tels que : “regardez notre vidéo”, on se doute qu’il s’agit d’une vidéo et les internautes au sens large détestent qu’on leur dise ce qu’ils ont à faire.

Signer en fin de vidéo

Clôturer la vidéo revient à apporter votre signature. Ces dernières secondes permettent de donner rendez-vous à vos internautes et à susciter leur engagement.

En fonction des objectifs que vous vous êtes fixés, terminez la vidéo avec un call-to-action (ou appel à l’action) :

  • “Suivez-nous sur Facebook,
  • “Rendez-vous en magasin”
  • “Réservez votre place dès maintenant”
  • “Envoyez votre candidature”
  • “Votez en commentaire”
  • “Visitez le site web”

Il existe une multitude d’actions possibles !

Réseaux Sociaux

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.