Files d'attente et rayons vides : les consommateurs se ruent dans les supermarchés

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

En complément des mesures prises par le gouvernement hier, un nouveau décret a été publié hier afin de préciser les établissements qui sont autorisés à ouvrir.

Selon les dires du Premier Ministre, les “lieux recevant du public non indispensable à la vie du pays” sont fermés depuis dimanche minuit. Une mesure forte nécessaire pour lutter contre la propagation du Covid 19.

Les centres commerciaux et supermarchés figurent sur la liste des établissements pouvant accueillir du public, dans l’attente toutefois des nouvelles décisions prises ce soir.

Concernant les magasins proposant des produits alimentaires, la liste s’est éclaircie. Les commerces de proximité, supermarchés, hypermarchés ainsi que les magasins de produits surgelés, d’alimentation générale et les magasins multi-commerces peuvent continuer à exercer leur activité.

C’est aussi le cas des primeurs, bouchers, poissonneries, boulangeries et détaillant de boissons. Les banques alimentaires continuent d’assurer leur service.

Ce matin, les dirigeants d’enseignes en appel encore au civisme des consommateurs. “Étant donné les informations qui me remontent du terrain de nos magasins ce matin, j’en appelle au civisme des Français dans leurs achats : restez raisonnables car le réapprovisionnement est assuré et surtout respectez les gestes barrières et les distances de sécurité pour tous.” a expliqué ce matin Dominique Schelcher sur Twitter.

Lire aussi : Le coup de gueule des professionnels de la grande distribution face aux incivilités des consommateurs

Des consommateurs qui se ruent dans les supermarchés

En images, des magasins encore pris d’assaut par les consommateurs afin de s’approvisionner. Dans certains magasins, il ne reste parfois plus rien sur les étagères.

On y voit des files d’attente ainsi que des rayons dévalisés. Presque tous sont concernés : les pâtes, le riz, les conserves mais aussi les eaux, les produits d’hygiène et d’entretien.

Des réserves qui se vident elles-aussi

Lire aussi : Le coup de gueule des professionnels de la grande distribution face aux incivilités des consommateurs

Des files d’attentes à l’entrée et dans les supermarchés

Dans les magasins, les files d’attente s’allongent aussi bien à l’entrée du magasin qu’au sein même des allées.

Sur le terrain, les professionnels pâtissent des incivilités des consommateurs : “On se fait engueuler par certains clients qui pensent qu’à leurs pommes… Ils réclament plus de caisse d’ouvertes considérant que ce n’est pas normal d’attendre aussi longtemps” nous raconte ici Delphine tout en expliquant qu’une “vingtaine de collègues sont obligées d’être absentes pour garder leurs enfants”.

File d'attente

Comment s'est passée la matinée chez vous ? Toujours autant de monde dans les allées ?

Publiée par Je bosse en Grande Distribution sur Lundi 16 mars 2020
Carrefour (14) – avec une “pénurie de caddie en plus”
Leclerc région Parisienne
Carrefour Carcassonne

Des magasins qui adaptent leur organisation pour protéger leurs salariés

Selon les nombreuses informations qui nous sont remontées, de nombreux magasins ont décidé de commencer le remplissage des rayons plus tôt que d’habitude. Parfois dès 1h du matin, les professionnels du secteur se mobilisent pour remplir les rayons vidés de la veille.

“Nous avons eu la consigne de venir les remplir les rayons entre 20h et 2h”

Grégory, employé de rayon

Les heures entre 9 et 11h sont elles réservées au nettoyage et au rangement des réserves afin de permettre aux employés de ne pas entrer en contact avec les clients du magasin.

Pour aller plus loin, des magasins ont même décidé de fermer les rayons traditionnels afin de ne laisser la place qu’aux rayons libre-service.

Enseigne

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.