Rencontre avec Ludovic Rachou, patron de One Gum Energy et Bonsaï

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Dans un nouvel épisode du podcast Tête(s) de Gondole, nous avons reçu Ludovic Rachou, fondateur de la marque One Gum Energy. En seulement quelques années seulement, la marque a conquis les consommateurs ainsi que la planète football grâce à un joli coup de communication… et un pari audacieux.

Si vous ne connaissez peut-être pas encore le produit, One Gum c’est un chewing-gum énergisant. Contrairement à une boisson énergisante, comme Red Bull dont l’effet sera plus lent, le produit est à effet instantané.

Des stations-service aux Stades de Ligue 1

Si le raccourci est un peu facile, le chemin pour y parvenir relève d’un pari réellement audacieux.

Inspiré de la stratégie de Red Bull qui a débarqué en France en commençant par approvisionner les stations-service, la belle histoire commence lorsque la marque livre les stations Total moyennant des animations sur les points de vente. Une porte d’entrée non négligeable puisque cela leur a ouvert les portes de la grande distribution.

Aujourd’hui, One Gum Energy approvisionne plusieurs clubs de Ligue 1, et d’autres clubs des championnats voisins. La marque est même le sponsor officiel du club de football de Reims. Lors de la dernière coupe du monde de football, One Gum a même livré l’équipe de France masculine et l’équipe de France féminine. “On nous doit la victoire à la Coupe du Monde !” ironise même l’entrepreneur.

“Regardez un match de Ligue 1, vous allez voir il y a beaucoup de joueurs qui mâchent un chewing-gum. Généralement, il y a de fortes chances que ce soit le nôtre”. 

Une offre différenciante sur un marché “compliqué”

Le marché du chewing-gum représente un marché “verrouillé et dominé par trois acteurs, Hollywood, Freedent et Mentos”. Ceci étant si le “marché est compliqué” cela reste “un marché énorme” explique Ludovic, ajoutant que “la France est le deuxième marché mondial”.

Le marché de chewing-gum est d’ailleurs peut-être le dernier “bastion de la confiserie et des produits de grande consommation où il n’y a pas encore d’alternatives”, une aubaine en somme pour proposer des produits et une offre différenciante.

Après One Gum, c’est d’ailleurs dans ce contexte que l’entrepreneur a lancé récemment Bonsaï, une nouvelle marque sur un marché qu’il connaît bien. Ce chewing-gum en dragées réputé naturel et biodégradable, colle parfaitement avec les nouvelles attentes du consommateurs, toujours plus soucieux de leur santé et de leur empreinte écologique. “On sent qu’il y a une grosse demande aussi bien du côté des consommateurs qu’au niveau des enseignes” assure Ludovic au sujet de sa nouvelle marque.

Les PME “de plus en plus à l’écoute” auprès de la grande distribution

Dans un climat parfois tendu entre industriels et grande distribution, le jeune entrepreneur assure que “les distributeurs sont concernés par le poids des gros acteurs”. Les enseignes ont en effet un impératif puisqu’elles “cherchent à se diversifier”. De bon augure donc pour les marques à dimension locale et les petites structures dont “la rapidité et l’agilité” sont des atouts pour entretenir des relations avec le secteur.

“Le consommateur est de plus en plus exigeant et c’est vraiment les petites marques qui arrivent à apporter des réponses à ces nouvelles attentes de consommation”. 

L’ensemble du podcast est à retrouver ici sur toutes les plateformes.

Food

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.