Super/Hypermarchés : voici 18 leviers digitaux pertinents pour toucher des clients localement

D'une page Facebook, à un compte Instagram en passant par un compte TikTok, les supports numériques ne manquent pas quand il s'agit de développer sa visibilité. On a recensé 18 leviers (avec quelques petites surprises).

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Quand il s'agit de communiquer sur le digital, plusieurs supports existent. Les magasins optent souvent pour des médias sociaux populaires et accessibles, de la création d'une page Facebook, à la création d'un compte Instagram et TikTok, les initiatives ne manquent pas.

Néanmoins, dans la galaxie des supports numériques on retrouve pléthore de réseaux sociaux et de services web permettant d'aller chercher de la visibilité. Nous allons ici faire le tour des solutions possibles, résolument pertinentes, afin de comprendre comment les magasins peuvent aller chercher de la visibilité.

Attention, certains leviers risquent de vous surprendre et devraient même vous donner quelques idées futures.

Quels outils, services web et réseaux sociaux pertinents pour communiquer en local ?

—> Google My Business

On les appelle désormais les fiches d'établissement. Anciennement Google My Business, l'outil du moteur de recherche Google permet de centraliser des informations pratiques importantes sur un point de vente.

Les fonctionnalités de cette fiche sont nombreuses :

  • récolter des avis clients ;
  • ajouter un numéro de téléphone ;
  • ajouter l'adresse du point de vente ;
  • diffuser des informations ;
  • ajouter un lien vers un site web ;

Scoop : début 2022, les fiches d'établissement permettront d'ajouter un bouton de messagerie permettant aux clients de vous contacter par message.

—> SEA

C'est un levier sous-utilisé. Le SEA (search engine advertising) permet d'acheter des mots-clés sur le moteur de recherche. Les liens sponsorisés s'affichent en haut du moteur de recherche et permettent de rediriger l'internaute vers soit une landing page, soit un site web, soit un site ecommerce, etc.

Il est d'ailleurs très facile d'acheter les mots-clés de vos concurrents. Prenez l'exemple de Carglass et voyez à quel point leur notoriété sert aussi la concurrence.

Pour un magasin, il est possible de faire de même : acheter le mot-clé "Intermarché Drive" par exemple (si vous êtes un centre E.Leclerc) et placer votre lien vers le site de commande en ligne. Simple. Efficace. Et à priori pas trop coûteux.

—> SEO

C'est un levier inexploité. À tort. Le SEO est le pendant gratuit du SEA cité précédemment. Il permet de développer sa visibilité en se positionnant sur des requêtes précises.

À vrai dire, on n'a jamais vu de magasins performer sur ce levier. Certains magasins comme Pont l'Abbé ou Luçon ont bien tenté de créer leur propre site web, mais peinent à l'animer. En effet, le SEO est complexe. Il convient de créer avec régularité du contenu de type "blog" pour permettre à Google de vous référencer.

Le potentiel de ce levier est important. Tellement important que Système U (autre Scoop) réfléchit à déployer un module de blog pour les magasins afin qu'ils puissent générer du trafic sur le site de l'enseigne et indirectement faciliter l'acquisition, la promotion, etc.

—> Facebook

C'est devenu un grand classique de la communication digitale de la grande distribution. Créées en 2012, les pages Facebook permettent aux entreprises de communiquer auprès d'une communauté de fans.

Le réseau social est souvent le premier réflexe des magasins qui veulent se lancer sur le digital. Avec ces presque 40 millions d'utilisateurs en France, ce serait une erreur de faire l'impasse sur ce réseau social.

Pour être visible sur ce réseau social, il convient de déployer une stratégie éditoriale innovante en adéquation avec les attentes des consommateurs. C'est pour cela qu'on l'appelle média social : il s'agit de présenter des contenus d'informations et/ou divertissant afin d'espérer avoir de la visibilité et plaire à l'algorithme.

—> Instagram

Un autre incontournable, Instagram est un réseau dédié principalement à la photo. Le réseau est pertinent pour un magasin mais ne vous attendez pas à avoir autant de visibilité que sur Facebook. En effet, non seulement les codes d'Instagram demeurent complexes et surtout la concurrence est beaucoup plus rude.

Pour réussir sur Instagram, on recommande de ne pas compter sur ses seuls propres moyens.

Ainsi, si vous voulez développer votre visibilité, optez pour ces solutions :

  • s'appuyer sur des influenceurs locaux ;
  • monter des collaborations avec des marques ;
  • préférer la quantité à la qualité : Instagram recommande à minima 3 publications par jour
  • diversifier les formats : photos, carrousel, reels, stories, vidéos...

Instagram peut d'avérer être un réseau très chronophage.

—> Linkedin

Linkedin est un réseau social professionnel. L'idée de ce réseau n'est pas de déployer une communication commerciale. Il sert davantage à améliorer sa marque employeur, voire de recruter quand il s'agit de profil de manager ou de directeurs.

Ainsi, pour les magasins, optez pour des pages entreprises pour :

  • communiquer des informations institutionnelles ;
  • partager des offres d'emplois ;
  • relayer des animations commerciales.

Cet article est réservé aux abonnements payants

S’abonner

Vous avez déjà un compte? Se connecter