👉 Rejoignez l'Espace Pro, une plateforme unique pour les professionnels du marketing du monde du commerce. Plus d'infos

Une bibliothèque d'idées de publications (version bêta)

Voilà plusieurs semaines maintenant que nous travaillons sur un projet qui vous sera des plus utiles dans votre quotidien de community manager. Ce projet vise à accompagner le commerce à se digitaliser.

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Nous sommes convaincus depuis longtemps, que le nerf de la guerre pour s'attirer de la visibilité sur Facebook et Instagram, c'est la capacité à se créer des communautés.

Pour parvenir à se créer cette communauté locale, il n'y pas d'autres choix que de mettre en place une stratégie éditoriale adaptée à son audience. Car oui, pas de contenu, pas de visibilité. Je dirai même plus, pas de BON contenu, pas de visibilité.

💡
Pour matérialiser cette communauté, l'indicateur phare est l'engagement, autrement dit la somme des interactions que constituent les commentaires, les réactions et les partages)

Mais alors comment faire pour dynamiser sa communauté locale ?

Toute la problématique est là. Comment faire pour aller chercher de la visibilité dans un contexte où :

  • les algorithmes de Facebook et Instagram sont de plus en plus coriaces ;
  • la concurrence est de plus en plus forte : on compte de plus en plus de pages entreprises, et donc de plus en plus de publications sur les réseaux sociaux ;
  • les internautes se lassent vite ;
  • la publicité devient une nécessité ;

Des solutions existent, mais il n'y en a pas 15 000.

Les voici :

  • faire une veille : cela consiste à repérer les bonnes pratiques au sein d'entreprises similaires pour s'inspirer ;
  • s'appuyer sur un calendrier éditorial pour aller puiser de l'inspiration ;
  • faire appel à sa créativité pour créer du contenu original et différenciant ;
  • utiliser sa communauté pour créer du contenu (ce qu'on appelle aussi de l'UGC, user generated content) ;
  • recourir à des jeux-concours (tant est si bien que ce n'est plus forcément autorisé par les algorithmes) ;
  • utiliser la publicité pour "booster" des publications ;
  • développer des actions de marketing cross-canal : ces pratiques sont très utilisées par les start-up actuellement. Cela consiste à utiliser un canal pour en développer un autre. Exemple, envoyer un mail ou SMS à sa base de contacts  pour les rediriger vers une vidéo Facebook que vous venez de publier. La pratique fonctionne mais il faut l'utiliser par parcimonie par risque de provoquer des désabonnements) ;

Gagner du temps dans votre veille

Ce qui va nous intéresser surtout c'est la veille. Pour nous, ce travail est primordial. L'idée est de s'appuyer sur les bonnes pratiques pour l'adapter à sa page locale. Bien sûr, il ne s'agit en aucun cas de copier, mais de s'inspirer que ce qui marche le mieux.

Cet article est réservé aux abonnements payants

S’abonner

Vous avez déjà un compte? Se connecter