La mobilisation des gilets jaunes a plombé le chiffre d'affaires de la grande distribution

Jonathan Le Borgne
Jonathan Le Borgne

Ce n’est pas vraiment une surprise. Le mouvement des gilets jaunes a fortement impacté les chiffres d’affaires du secteur, dans une période commerciale d’autant plus cruciale pour tous les acteurs, petites, comme moyennes et grandes surfaces. Au final, le secteur aurait perdu 1% de chiffre d’affaires au cours de 5 dernières semaines selon Nielsen.

Malgré la forte mobilisation, l’alimentaire s’est tenu. Malgré les accès difficiles en magasins, les consommateurs se sont adaptés : privilégiant ainsi les drive, les magasins de proximité ou encore Internet.  Ceux-ci ont assuré les déplacements pour les besoins essentiels que sont l’alimentaire et les produits d’hygiène-beauté.

Un manque à gagner important

Au total, hors essence, les ventes ont reculé de 160 millions d’euros sur cinq semaines (chiffre comparé à la même période en 2017). Un manque à gagner important.

Toutefois, si l’alimentaire s’est correctement porté, c’est le non-alimentaire (multimédia, bazar et textile) qui a le plus souffert, constatant une chute du chiffre d’affaires de 7,3%. Les grandes centres commerciaux sont les grandes victimes sont les principales victimes de cette mobilisation partout en France. Les enseignes les plus concernées sont ainsi Carrefour, E.Leclerc, Auchan et Intermarché. Les magasins Système, davantage implantées dans des zones plus rurales, ont eux été moins impactés.

Enseigne

Jonathan Le Borgne

Éditeur de Je Bosse en Grande Distribution. Passionné par la transition numérique des entreprises. Consultant, formateur et stratège en communication digitale pour la grande distribution.